Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault : un nouveau pas de deux dans "Lorenzaccio"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Ce n'est pas le moment de fantasmer sur le dégel intercoréen"

En savoir plus

L’invité du jour

"La plupart du temps, les bibliothèques ne sont pas là où les gens ont le plus besoin d’elles"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Grève chez Air France : l'arme du référendum

En savoir plus

FOCUS

RDC : le fléau des enlèvements d'enfants contre rançon

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Amical mais critique, Emmanuel Macron séduit le Congrès"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Macron aux États-Unis : un bilan en demi-teinte

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face au scandale, la présidente de la région de Madrid démissionne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tensions à Madagascar : l'opposition demande la destitution du président

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Grands titres, éditos, photos et dessins du jour... Nos chroniqueurs passent en revue les Unes de la presse française et étrangère, ainsi que les débats qui l’alimentent. Du lundi au vendredi à 7h15 et 9h15.

Dernière modification : 15/03/2012

"Le chemin que nous avons choisi est une voie à sens unique"

Presse internationale, Jeudi 15 mars 2012. Au menu de la presse internationale ce matin, la situation en Syrie, où le pouvoir réprime l’opposition dans la violence depuis maintenant un an.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook…

On commence cette revue de presse internationale consacrée à la situation en Syrie avec The Guardian, qui publie ce matin en exclusivité des mails présentés comme écrits ou reçus par Bachar al-Assad puis récupérés par des opposants.

Ce sont des messages dont «il est impossible d'écarter totalement la possibilité de faux», d’après The Guardian, qui précise toutefois avoir procédé à des vérifications qui le portent à croire à leur authenticité. 3.000 mails qui ont été envoyés ou reçus par le président syrien Bachar al-Assad et par son épouse Asma entre la fin du mois de mars 2011 et février 2012, avant de tomber dans les mains d'une «source dans l'opposition syrienne».
Ces messages apportent une série de révélations accablantes, notamment sur le fait président syrien a «été conseillé par l'Iran» dans la répression de la contestation, des messages qui suggèrent également une offre d'exil de la part du Qatar au couple présidentiel syrien, et d’une façon beaucoup plus triviale, montrent son train de vie luxueux.

Le clan Assad qui a rencontré ce week-end l'émissaire de l'ONU et de la Ligue arabe Kofi Annan, dont le porte-parole a annoncé avoir reçu une réponse du président syrien à ses propositions pour mettre fin aux violences. C’est une réponse dont Kofi Annan va rendre compte vendredi devant le  Conseil de sécurité de l'Onu, mais dont plus personne n’attend grand-chose, à en croire ce dessin qu’on a trouvé sur le site émirati Gulf News, où l’on voit les propositions faites par Kofi Annan être jetées par le régime syrien dans un tombeau.

Gulf News demande au président Assad de mettre la Syrie au-dessus de lui-même : «il est absurde de la part de ce régime de croire que le mouvement de contestation mourra sans que survienne un changement réel et tangible du système», écrit le journal.

Pour le moment, en tout cas, la répression se poursuit, mais les manifestants continuent à dire qu’ils ne vont pas abandonner. Leur envie d’aller jusqu’au bout est évoquée ce matin par The Washington Post, qui revient sur les débuts de leur mobilisation, en mars dernier. Un an plus tard, des villes entières sont assiégées, plus de 8000 personnes sont mortes, et pourtant, écrit le journal, l’opposition continue de se battre : «Quand on est découragés on se réconforte mutuellement reconnaît un manifestant, «et puis on se dit qu’on va gagner parce qu’on sait que le chemin que nous avons emprunté est une voie à sens unique».

L’opposition syrienne qui dit sa détermination, mais qui souffre aujourd’hui de ses divisions, selon The New York Times. Ces dissenssions, d’après le journal, auraient été précipitées par la chute de Homs puis celle de la ville de Idlib, hier. Une défaite qui vient de provoquer la défection, au sein du  Conseil national syrien de trois personnalités de premier plan.

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

26/04/2018 Revue de presse

"Ce n'est pas le moment de fantasmer sur le dégel intercoréen"

Dans la presse en ce jeudi 26 avril, le sommet inter-coréen prévu pour vendredi, le discours d'Emmanuel Macron devant le Congrès américain, ou encore la remise du rapport Borloo...

En savoir plus

26/04/2018 Revue de presse

"Amical mais critique, Emmanuel Macron séduit le Congrès"

A la une de la presse en ce jeudi 26 avril, le discours d'Emmanuel Macron devant le Congrès américain. Un scandale en Allemagne, un autre en Espagne. Un mot de sport aussi avec...

En savoir plus

25/04/2018 revue de presse

Téhéran à Washington : "Quitter l'accord sur le nucléaire iranien n'est pas une option"

Dans la presse, ce mercredi 25 avril, les tensions entre l’opposition et le président à Madagascar, le placement en garde à vue de l’homme d’affaires Vincent Bolloré. La réaction...

En savoir plus

25/04/2018 Revue de presse française

Donald Trump et Emmanuel Macron : "bromance", "pellicules"... et Iran

A la une de la presse, ce mercredi 25 avril, les commentaires de la presse britannique sur la visite d’État d’Emmanuel Macron aux États-Unis, également scrutée de près par la...

En savoir plus

24/04/2018 revue de presse

"Des mercenaires russes en Centrafrique"

Dans la presse ce mardi 24 avril : le drame qui a touché hier la ville de Toronto, au Canada, où un conducteur a foncé sur la foule faisant 10 morts et 15 blessés. Des soldats et...

En savoir plus