Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason du système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 15/03/2012

"Le chemin que nous avons choisi est une voie à sens unique"

Presse internationale, Jeudi 15 mars 2012. Au menu de la presse internationale ce matin, la situation en Syrie, où le pouvoir réprime l’opposition dans la violence depuis maintenant un an.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook…

On commence cette revue de presse internationale consacrée à la situation en Syrie avec The Guardian, qui publie ce matin en exclusivité des mails présentés comme écrits ou reçus par Bachar al-Assad puis récupérés par des opposants.

Ce sont des messages dont «il est impossible d'écarter totalement la possibilité de faux», d’après The Guardian, qui précise toutefois avoir procédé à des vérifications qui le portent à croire à leur authenticité. 3.000 mails qui ont été envoyés ou reçus par le président syrien Bachar al-Assad et par son épouse Asma entre la fin du mois de mars 2011 et février 2012, avant de tomber dans les mains d'une «source dans l'opposition syrienne».
Ces messages apportent une série de révélations accablantes, notamment sur le fait président syrien a «été conseillé par l'Iran» dans la répression de la contestation, des messages qui suggèrent également une offre d'exil de la part du Qatar au couple présidentiel syrien, et d’une façon beaucoup plus triviale, montrent son train de vie luxueux.

Le clan Assad qui a rencontré ce week-end l'émissaire de l'ONU et de la Ligue arabe Kofi Annan, dont le porte-parole a annoncé avoir reçu une réponse du président syrien à ses propositions pour mettre fin aux violences. C’est une réponse dont Kofi Annan va rendre compte vendredi devant le  Conseil de sécurité de l'Onu, mais dont plus personne n’attend grand-chose, à en croire ce dessin qu’on a trouvé sur le site émirati Gulf News, où l’on voit les propositions faites par Kofi Annan être jetées par le régime syrien dans un tombeau.

Gulf News demande au président Assad de mettre la Syrie au-dessus de lui-même : «il est absurde de la part de ce régime de croire que le mouvement de contestation mourra sans que survienne un changement réel et tangible du système», écrit le journal.

Pour le moment, en tout cas, la répression se poursuit, mais les manifestants continuent à dire qu’ils ne vont pas abandonner. Leur envie d’aller jusqu’au bout est évoquée ce matin par The Washington Post, qui revient sur les débuts de leur mobilisation, en mars dernier. Un an plus tard, des villes entières sont assiégées, plus de 8000 personnes sont mortes, et pourtant, écrit le journal, l’opposition continue de se battre : «Quand on est découragés on se réconforte mutuellement reconnaît un manifestant, «et puis on se dit qu’on va gagner parce qu’on sait que le chemin que nous avons emprunté est une voie à sens unique».

L’opposition syrienne qui dit sa détermination, mais qui souffre aujourd’hui de ses divisions, selon The New York Times. Ces dissenssions, d’après le journal, auraient été précipitées par la chute de Homs puis celle de la ville de Idlib, hier. Une défaite qui vient de provoquer la défection, au sein du  Conseil national syrien de trois personnalités de premier plan.

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

17/11/2017 COP23

Environnement : "Non, il n'est pas trop tard"

Dans cette revue de presse française du 17 novembre : il n'est pas trop tard pour sauver la planète, c'est le cri d'alarme - et du cœur - de Libération. Au programme aussi : le...

En savoir plus

17/11/2017 Zimbabwe

"La fin est proche" pour Mugabe

Que va-t-il se passer au Zimbabwe, se demande-t-on ce vendredi matin dans la revue de presse internationale. Également au programme : les mains baladeuses d'un sénateur américain...

En savoir plus

16/11/2017 Revue de presse internationale

"Bye bye, Disgrace Mugabe"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 16 novembre, la mise en résidence surveillée de Robert Mugabe, après le coup de force de l’armée zimbabwéenne. L’invitation...

En savoir plus

16/11/2017 Revue de presse internationale

"Le retour du "french flair""

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 16 novembre, les ambitions environnementales affichées par Angela Merkel et Emmanuel Macron à la COP23. Le contrat record...

En savoir plus

15/11/2017 Revue de presse internationale

"A Raqqa, l'incroyable exfiltration des djihadistes"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 15 novembre, l’intervention télévision diffusée cette nuit, d’officiers zimbabwéens clamant vouloir chasser «les...

En savoir plus