Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

Afrique

Le procureur de la CPI veut demander une peine "proche du maximum" contre Thomas Lubanga

Vidéo par Stéphanie MAUPAS

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/03/2012

Luis Moreno-Ocampo compte requérir une peine proche de 30 ans de prison contre Thomas Lubanga. Ce milicien congolais a été reconnu coupable, mercredi, de crimes de guerre pour avoir enrôlé des enfants-soldats entre 2002 et 2003.

AFP - Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) Luis Moreno-Ocampo a annoncé jeudi qu'il demanderait "une peine proche du maximum" à l'encontre de l'ancien chef de milice de République démocratique du Congo (RDC) Thomas Lubanga.

"Nous allons demander une peine proche du maximum", a déclaré M. Moreno-Ocampo, lors d'une conférence de presse à La Haye. "Si nous demandions un an par enfant, nous serions bien au-delà des trente ans prévus par le Statut de Rome".

Thomas Lubanga, 51 ans, avait été reconnu coupable mercredi par la CPI de crimes de guerre, pour avoir utilisé des enfants soldats lors de la guerre civile en Ituri (nord-est de la RDC).

Le procureur a par ailleurs annoncé qu'il souhait que Bosco Ntaganda, le co-accusé de Thomas Lubanga, en fuite et qui fait l'objet depuis 2006 d'un mandat d'arrêt pour les mêmes crimes d'enrôlement d'enfants soldats, soit également poursuivi pour viols et meurtres.

"Nous avons trouvé qu'il y a assez de preuves pour présenter des charges de meurtre et de viol contre Bosca Ntaganda, nous allons le faire", a dit M. Moreno-Ocampo.

Le procureur doit demander aux juges de délivrer un nouveau mandat d'arrêt pour ces crimes supplémentaires à l'encontre de Bosco Ntaganda, l'ancien chef d'état-major général adjoint présumé des Forces patriotiques pour la libération du Congo (FPLC) commandées par Thomas Lubanaga, a précisé son bureau à l'AFP.

"Il est temps de l'arrêter", a souligné M. Moreno-Ocampo en précisant que des membres de son bureau vont rencontrer prochainement le président congolais Joseph Kabila au sujet de Bosco Ntaganda, actuellement enrôlé dans l'armée congolaise.

"Cette annonce va rendre l'espoir aux victimes de ces crimes en Ituri qui attendent toujours la justice", a estimé Géraldine Mattioli chargée de la justice internationale pour l'ONG Human Rights Watch.

Les juges de la CPI, qui rendait mercredi son premier jugement, fixeront ultérieurement la peine de Thomas Lubanga, écroué à La Haye depuis 2006. Son procès, le premier à s'ouvrir devant la CPI le 26 janvier 2009, s'était achevé le 26 août 2011.

Le fondateur de l'Union des patriotes congolais (UPC) et ex-commandant des FPLC, sa branche militaire de l'UPC, plaidait non coupable.

Les affrontements interethniques et les violences entre milices pour le contrôle des mines d'or et d'autres ressources naturelles dans cette région du nord-est de la RDC ont provoqué la mort de 60.000 personnes depuis 1999, selon des ONG humanitaires.
 

Première publication : 15/03/2012

  • JUSTICE INTERNATIONALE

    Le Congolais Thomas Lubanga reconnu coupable de crimes de guerre

    En savoir plus

  • DARFOUR

    Le ministre soudanais de la Défense visé par un mandat d'arrêt de la CPI

    En savoir plus

  • RWANDA

    Callixte Mbarushimana, premier suspect de la CPI à être remis en liberté

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)