Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Dominique Dalcan, pionnier de la French touch

En savoir plus

FOCUS

Irak : à Mossoul, avec les forces spéciales françaises

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Trump lance son offensive protectionniste

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump à la Maison-Blanche: ça commence mal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Primaire: la gauche regarde ailleurs"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Autriche : Alexander Van Der Bellen s'installe à la tête du pays

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Syrie : nouveau round de négociations à Astana

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matthieu Ricard : "C'est l'économie qui est au service de la société et non l'inverse"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

SPORT

Chelsea dernier qualifié pour les quarts de finale

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/03/2012

Les Blues ont décroché mercredi leur billet pour les quarts de finale de la Ligue des Champions après leur succès 4 buts à 1 sur la pelouse de Stamford Bridge face à Naples. Mené 3-1 après le match aller, Chelsea a réussi à inverser la tendance.

AFP - Chelsea a arraché son billet pour les quarts de finale de la Ligue des champions en battant Naples 4 à 1 grâce à un but d'Ivanovic marqué pendant la prolongation, mercredi à Stamford Bridge.

Les Londoniens, battus 3 à 1 au match aller en Italie, avaient gagné le droit de disputer le temps supplémentaire grâce à un penalty de Lampard à un quart d'heure de la fin. Ils s'étaient d'abord placés en position de qualifiés virtuels sur des buts de Drogba (28) et Terry (47), avant la réduction du score par Inler pour Naples (55).

Après 105 minutes d'un match de haute intensité, Ivanovic a délivré Stamford Bridge en catapultant la balle sous la transversale d'une puissante reprise, sur un joli centre en retrait de Drogba.

Le défenseur serbe offrait ainsi au nouvel entraîneur Roberto Di Matteo son troisième succès en trois matches depuis sa prise de fonctions à la place d'Andre Villas-Boas, limogé il y a dix jours pour insuffisance de résultats.

Chelsea sauve aussi la mise du football anglais, qui était menacé de ne pas avoir de représentant en quarts de finale pour la première fois depuis seize ans.

Les Londoniens ont dû batailler ferme pour y parvenir

Même si les "Blues" ont eu la première occasion, un tir de Sturridge arrêté par le gardien De Sanctis (5), le début du match a été à l'avantage de Naples.

Le but à l'extérieur tant recherché a failli venir dès la dixième minute, sur un tir détourné du Slovaque Hamsik, repoussé in extremis de la jambe par le gardien Cech.

Trois minutes plus tard, Cavani, mis en position idéale par un centre-tir de Maggio, tirait dans le petit filet, puis Lavezzi, dans un angle fermé, échouait sur Cech (15).

Les vieux marquent

Après une vingtaine de minutes inquiétantes, Chelsea a enfin pris le contrôle du ballon. Il n'a fallu qu'une occasion aux Londoniens pour ouvrir la marque, sur une magnifique tête plongeante de Drogba, servi par Ramires (28).

Malgré plusieurs situations chaudes, notamment un sauvetage de Cannavaro juste devant l'Ivoirien, sur un centre-tir de David Luiz (45), les Londoniens ont dû attendre le début de la deuxième période pour prendre le large grâce à une tête de Terry, à la réception d'un corner de Lampard (47).

Obligés d'abandonner leur position un peu trop attentiste, les Napolitains se sont de nouveau portés vers l'avant et ont été récompensés après seulement sept minutes par une magnifique demi-volée imparable du Suisse Inler (55).

Au bord de l'élimination, Chelsea a alors pris tous les risques.

Après deux superbes parades de De Sanctis, sur un tir détourné d'Ivanovic (64) et une demi-volée de Drogba (65), c'est de nouveau un ancien, Lampard, qui a redonné l'espoir à Stamford Bridge en transformant en force un penalty sifflé pour une main de Dossena sur une tête d'Ivanovic (75).

Pendant la prolongation, qui aurait pu être évitée si l'arbitre avait vu Drogba se faire ceinturer dans la surface (90), Fernando Torres a eu une des occasions les plus nettes, offerte par une énorme erreur de De Sanctis, lobé par un rebond haut.

Mais l'Espagnol, qui était entré à l'heure de jeu et n'avait plus marqué depuis 25 matches, n'a pas trouvé le cadre (100), obligeant les supporteurs à patienter encore cinq minutes jusqu'au but libérateur d'Ivanovic.

Première publication : 15/03/2012

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Sans surprise, le Real Madrid se qualifie pour les quarts

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    OM : Brandao entre controverses et coups d’éclat

    En savoir plus

  • LIGUE DES CHAMPIONS

    Au bout du suspense, Marseille se qualifie pour les quarts

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)