Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Asie - pacifique

Pyongyang entend lancer un satellite "pacifique" malgré les pressions de l'ONU

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/03/2012

Pour marquer le centième anniversaire de la naissance de Kim Il-sung, fondateur de la Corée du Nord, Pyongyang prévoit de mettre un satellite sur orbite, entre les 12 et 16 avril, en violation des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU.

AFP - La Corée du Nord a annoncé vendredi qu'elle allait lancer une fusée le mois prochain pour mettre sur orbite un satellite, un acte qui violerait des résolutions du conseil de sécurité de l'ONU.

L'opération est prévue entre les 12 et 16 avril, pour marquer le centième anniversaire de la naissance du fondateur de la Corée du Nord, Kim Il-Sung, a indiqué l'agence officielle nord-coréenne KCNA.

Une fusée Unha-3 (Galaxy-3) va lancer un satellite d'observation terrestre, construit par les Nord-Coréens et appelé Kwangmyongsong-3, rapporte KCNA, citant un porte-parole de Comité coréen sur la technologie spatiale.

Ces satellites sont nécessaires au développement économique du pays et entre dans le cadre des activités pacifiques dans l'espace, a ajouté l'agence, canal privilégié des annonces du régime communiste de Pyongyang.

"Une orbite de vol sûre a été choisie afin que les débris de la fusée, générés pendant le vol, n'aient pas d'impact sur les pays voisins", a-t-elle encore indiqué, promettant d'obéir aux règlementations internationales sur le sujet.

Le Nord avait utilisé des arguments semblables lors du lancement d'"un satellite" le 5 avril 2009, qui avait entraîné la condamnation du Conseil de sécurité de l'ONU et un renforcement des sanctions.

Les Etats-Unis et leurs alliés avaient alors dénoncé un test de missile déguisé, formellement interdit par les résolutions de l'ONU.

Fin février, Pyongyang a conclu un accord avec Washington, acceptant la mise en place d'un moratoire sur les lancements de missiles à longue portée, sur les essais nucléaires et les activités d'enrichissement d'uranium menées à son usine de Yongbyon.

En échange, les Etats-Unis vont fournir à la Corée du Nord 240.000 tonnes d'assistance alimentaire.

Pyongyang a précisé vendredi que la fusée serait lancée vers le sud, depuis la station Sohae de lancement des satellites, dans le comté de Cholsan, province située sur la côte ouest.

"Après la tentative de lancer d'un soit-disant missile en 2009, (l'annonce de vendredi) est une nouvelle manoeuvre pour mettre la pression sur les Etats-Unis en conduisant un lancement-test d'une fusée qui pourra être aisément utilisée à des fins militaires", a estimé Yang Mo-Jin, chercheur à l'université des Etudes nord-coréennes à Séoul.

Le régime veut "aussi montrer au monde qu'il est devenu un Etat fort capable de prouesses technologiques et militaires, alors qu'il entre dans une nouvelle ère, celle de Kim Jong-Un, et qu'il fête le centenaire de la naissance de Kim Jong-Un", a-t-il ajouté auprès de l'AFP.

Kim Jong-Un, âgé de moins de trente ans, a succédé à son père à la tête de la Corée du Nord, après la mort de ce dernier le 17 décembre.

Depuis la création de la Corée du Nord, le pays a été dirigé par Kim Il-Sung, son fils Kim Jong-Il et désormais son petit-fils Kim Jong-Un.
 

Première publication : 16/03/2012

  • CORÉE DU NORD

    Nucléaire : réchauffement diplomatique entre Washington et Pyongyang

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Pyongyang accepte de geler son programme nucléaire

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Kim Jong-un nommé chef suprême de l'armée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)