Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Éléments de langage

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Virus Ebola : l'OMS doit annoncer un plan de lutte de 100 millions de dollars

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 1er aout (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 1er aout (Partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Grande Guerre : au cœur de l’enfer

En savoir plus

#ActuElles

Les "Patronas" au secours des migrants mexicains

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Coup d'envoi de la transition énergétique en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

  • Gaza : le cessez-le-feu entre Israël et le Hamas vire au bain de sang

    En savoir plus

  • Vidéo : "Le monde devrait admirer Israël", selon son ambassadeur aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vidéo : la pauvreté pousse les femmes malgaches vers la contraception

    En savoir plus

  • Ouganda : la justice annule une loi anti-gay particulièrement répressive

    En savoir plus

  • Extensions Internet : l'Icann à la rescousse de l'Iran, la Syrie et la Corée du Nord

    En savoir plus

  • Grande Guerre : au cœur de l’enfer

    En savoir plus

  • Un séisme secoue la région d'Alger et fait six morts et 420 blessés

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Free convoite T-mobile : "What the hell is Iliad ?" se demandent les Américains

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

Moyen-orient

Annan juge décevantes les réponses de Damas à ses propositions de médiation

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/03/2012

Le régime syrien n'a pas apporté de réponse satisfaisante à ses propositions de médiation, selon l'émissaire de l'ONU en Syrie qui s'adressait vendredi au Conseil de sécurité. Il a cependant assuré qu'il poursuivait les négociations avec Damas.

AFP - L'émissaire international en Syrie Kofi Annan a qualifié vendredi de "décevantes jusqu'ici" les réponses syriennes à ses propositions de médiation et appelé le Conseil de sécurité des Nations unies à l'unité pour faire pression sur Damas, selon des diplomates.

S'adressant au Conseil par vidéoconférence depuis Genève, il a indiqué qu'il "continuait de discuter malgré des réponses décevantes jusqu'ici" et que ses "propositions en six points" restaient sur la table.

Il a annoncé qu'il allait envoyer la semaine prochaine à Damas des experts pour évoquer une éventuelle mission internationale d'observation en Syrie, ont ajouté ces diplomates. Ils n'ont pas donné de détails sur cette mission.

Devant le Conseil, M. Annan s'est dit "sans illusions sur l'ampleur de la tâche qui l'attend" et a reconnu qu'il y avait "des possibilités de tergiversation" de la part du régime syrien. Mais il a souligné "qu'il avait un travail à faire et une responsabilité d'essayer, de se montrer créatif, flexible", ont ajouté les diplomates.

M. Annan, émissaire de l'ONU et de la Ligue arabe, a lancé un appel solennel aux 15 pays membres du Conseil à s'unir pour faire pression sur le président syrien Bachar al-Assad.

"Plus votre message sera fort et unifié, plus les chances seront grandes de voir la dynamique du conflit changer", a déclaré l'ancien secrétaire général de l'ONU, toujours selon des propos rapportés par des diplomates. "J'appelle le Conseil à s'unir pour soutenir mes efforts", a ajouté M. Annan.

Les 15 membres du Conseil ont jusqu'ici échoué à se mettre d'accord sur une résolution sur la Syrie, en raison notamment de l'opposition de Moscou et de Pékin, fidèles alliés de Damas.

M. Annan a rencontré le week-end dernier à Damas M. Assad lors d'une mission axée sur la nécessité "d'un arrêt immédiat des violences et des meurtres, d'un accès aux organisations humanitaires et d'un dialogue" politique.

La Syrie a assuré vendredi qu'elle coopérerait avec M. Annan, mais a réaffirmé sa détermination à combattre les "terroristes" -- c'est-à-dire l'opposition armée -- à qui elle attribue les violences dans le pays.

"Le gouvernement syrien est déterminé à protéger ses citoyens en désarmant les terroristes et continue à chercher une solution politique à la crise en coopérant avec l'émissaire spécial Kofi Annan", selon une lettre du ministère des Affaires étrangères adressée à l'ONU.

Le régime syrien, confronté depuis un an à une révolte populaire réclamant sa chute, refuse de reconnaître l'ampleur de la contestation qu'il assimile à du "terrorisme".

Depuis le début de cette révolte, le 15 mars 2011, plus de 9.000 personnes, en grande majorité des civils, ont péri dans les violences, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Dans une première réaction au compte-rendu de M. Annan, la mission française auprès de l'ONU a souligné la nécessité de "rester vigilants vis-à-vis des tactiques dilatoires" de Damas. "Nous saurons rapidement si le régime (syrien) souhaite dialoguer sérieusement ou exploiter l'apparence d'un dialogue pour continuer à tuer des civils", a ajouté la mission sur Twitter.

Première publication : 16/03/2012

  • SYRIE

    Les manifestants anti-Assad appellent à une intervention étrangère immédiate

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Ankara presse ses ressortissants de quitter la Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les six monarchies du Golfe ferment leurs ambassades à Damas

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)