Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

SUR LE NET

Gaza : Tsahal et le Hamas s'affrontent aussi en ligne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le tourisme, moteur de l'économie espagnole

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Come prima"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

  • En direct : une cinquantaine de Français à bord du vol AH5017 d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : À Alep, les cratères d'obus deviennent des "piscines" pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné !"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

Moyen-orient

Attentats de Damas : la presse syrienne accuse le Qatar et l'Arabie saoudite

Vidéo par Inès OLHAGARAY

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/03/2012

Les journaux officiels syriens imputent au Qatar et à l'Arabie saoudite, qui ont lancé un appel pour armer les opposants au régime de Bachar al-Assad, la responsabilité des deux attaques à la voiture piégée menées samedi à Damas.

AFP - La presse syrienne accusait dimanche l'Arabie saoudite et le Qatar, qui ont appelé à armer les rebelles, d'être responsables des attentats qui ont fait samedi à Damas des dizaines de tués et de blessés.

Le quotidien officiel as-Saoura s'en prend en Une au Qatar, qui s'est prononcé à plusieurs reprises pour l'armement des rebelles syriens, ainsi qu'à l'Arabie saoudite, qui, selon un diplomate, achemine des armes vers la Syrie.



"Le terrorisme de Hamad (Ben Jassem Al-Thani, Premier ministre qatari) et (du roi saoudien Abdallah) al-Saoud n'est pas une première, leur crime de sang, issu de leur rancoeur, nous le connaissons déjà (...) nous avons entendu leurs appels et leur incitation", écrit as-Saoura.

"Les Syriens, qui sont morts par la faute des monarchies du pétrole et des émirs de la trahison, ne pardonneront pas. Notre sang qui coule chaque jour contient un message, ce message doit être envoyé dans la bonne direction", prévient le journal, qui dénonce ensuite "les repaires, les conseils et les trônes qui font entrer la mort et la destruction dans nos villes et nos maisons", faisant allusion notamment au Conseil national syrien (CNS, opposition) et aux monarchies du Golfe.

Pour le journal al-Baas, porte-voix du parti au pouvoir, ces attaques "ont été commises par des terroristes armés et financés par des forces étrangères".

"Ces deux attentats visent à punir le peuple syrien pour sa position patriotique, à parasiter la mission de (l'émissaire international Kofi) Annan et à faire avorter (...) une solution politique à la crise", ajoute le quotidien.

Le journal privé Al-Watan, proche du régime, estime de son côté qu'avec ces attentats, "les Syriens ont trouvé la raison pour laquelle les ambassades du Golfe à Damas ont été fermées", après que les six pays du Conseil de coopération du Golfe ont annoncé mercredi avoir fermé leurs chancelleries et rapatrié leurs diplomates.

"Cela peut être le signe d'une nouvelle période pour la Syrie, celle des explosions et du terrorisme envoyé par les émirs du Golfe. Ils avaient proféré des menaces, hier ils les ont mises à exécution".

Le journal appelle à être "impitoyable avec toute opposition, qu'elle réclame une intervention en Syrie ou une solution arabe".

"Les manifestations sont inacceptables, même les manifestations pacifiques qui n'ont pas obtenu d'autorisation du ministère de l'Intérieur. Le temps est désormais celui de la loi, de la sécurité et tous ceux qui veulent déstabiliser la Syrie et sa sécurité devront en répondre", met en garde le quotidien.

Au lendemain des attentats, "le temps n'est ni à la philosophie ni à la lutte sur Facebook, ni aux prêches et surtout pas aux manifestations qui ne font que servir les ennemis de la Syrie", conclut-il, faisant référence aux militants qui mobilisent via internet et animent la contestation sur le terrain.

Première publication : 18/03/2012

  • SYRIE

    Damas : 27 morts dans deux attentats à la voiture piégée

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'Armée syrienne libre nie toute implication dans les attentats à Alep

    En savoir plus

  • SYRIE

    Attentats de Damas : des milliers de personnes aux funérailles des victimes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)