Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

DÉBAT

La capitale française fait-elle le pari des arts ?

En savoir plus

EUROPE

Il saute en parachute à près de 22 000 mètres d'altitude

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/03/2012

L'Autrichien Felix Baumgartner, qui aspire à devenir le premier homme à franchir le mur du son en chute libre, a réussi la première étape de son pari. Il vient d'atteindre la vitesse de 587 km/h en se jetant dans le vide à 21 800 mètres d'altitude.

AFP - Le sportif de l'extrême autrichien Felix Baumgartner a franchi un premier pas dans sa volonté de devenir le premier homme à franchir le mur du son en chute libre, en sautant d'une altitude de 21.800 m, un premier test réalisé aux Etats-Unis dans son projet fou.

"Je suis encore complètement excité, et je n'arrive pas à traduire en mots ce qui vient de se passer", a expliqué le Salzbourgeois sur la page facebook du projet "Red Bull Stratos", à l'issue du premier test.

A l'intérieur d'une capsule élevée à l'aide d'un ballon à hélium de près de 50m de haut, Felix Baumgartner s'est jeté dans le vide depuis une altitude de 21.800 m. Il a atterri 3 minutes et 33 secondes plus tard dans le désert du Nouveau Mexique (Etats-Unis), à une trentaine de kilomètres de Roswell. Dans sa chute libre, il a atteint une vitesse de 587 km/h.

"Je ne pouvais presque pas bouger mes mains", explique l'Autrichien qui a reconnu que lutter contre le froid avait été très difficile. "Lorsque j'ai voulu ouvrir le parachute après un petit bout de temps, j'ai remarqué que j'étais encore à 15.000 mètres d'altitude", a-t-il précisé.

Le but de ce premier test de l'équipe qui entoure Baumgartner était de réussir à passer la "limite Armstrong", aux alentours de 19.000 m d'altitude, où les fluides, dont le sang, commencent à s'évaporer, mettant en danger la vie d'un homme. Au-delà de cette altitude, la température est proche de moins 60 degrés Celsius.

Le prochain test pour Baumgartner et son équipe est programmé au mois de juin. Encore cette année, le sportif de l'extrême veut devenir le premier homme à passer le mur du son en chute libre et souhaite s'élancer d'une altitude de 36.000 mètres.
 

Première publication : 18/03/2012

COMMENTAIRE(S)