Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Faut-il s'inquiéter de la chute du prix du baril ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

En Israël, les ventes d'armes à feu en forte hausse

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : que reste-t-il de la révolution du Maïdan?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"The Search", Bérénice Bejo sur le champ de bataille

En savoir plus

FOCUS

Violences conjugales : la France s'attaque à la source du fléau

En savoir plus

SUR LE NET

Ferguson : le web réagit à l'annonce du grand jury

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burkina Faso : le ministre de la Culture contraint à la démission

En savoir plus

DÉBAT

L’affaire Ferguson, triste miroir de la société américaine?

En savoir plus

DÉBAT

Nucléaire iranien : l'impossible accord ?

En savoir plus

Amériques

Apple va rémunérer ses actionnaires, une première en 15 ans

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/03/2012

La firme à la pomme a annoncé ce lundi qu'elle allait, pour la première fois depuis 1995, rémunérer ses actionnaires. Apple va dépenser 45 milliards de dollars sous forme de dividendes et de rachat d'actions.

AFP - Le groupe informatique américain Apple a annoncé lundi qu'il allait verser l'été prochain à ses actionnaires un dividende pour la première fois depuis 1995, et qu'il lançait également un programme de rachat d'actions à hauteur de 10 milliards de dollars sur 3 ans.
              
"Même avec ces investissements, nous pouvons garder un trésor de guerre pour des opportunités stratégiques et nous avons plein de liquidités pour mener nos affaires", a souligné le directeur général Tim Cook, cité dans un communiqué.
              
Au total, y compris un programme lié aux options d'achats de titres de ses employés, Apple prévoit de dépenser 45 milliards de dollars sur trois ans au titre de de ces programmes.
              
Le groupe dispose actuellement de plus de 97 milliards de dollars de liquidités, en cash et en titres financiers, et avait indiqué à plusieurs reprises ces derniers mois qu'il était en train de réfléchir à leur utilisation.
              
A lui seul le dividende, à raison de 2,65 dollars par action et par trimestre, représente une dépense annuelle de quelque 9,89 milliards de dollars.
              
L'action gagnait 1,65% à 595,24 dollars vingt minutes après l'ouverture de la Bourse à New York.
              
Cette annonce de la firme à la pomme, dont le légendaire fondateur Steve Jobs est mort en octobre, intervient trois jours après le lancement de la troisième version en trois ans de la tablette iPad, qui a suscité un peu moins d'engouement en magasins que d'autres produits récents.
              
Sans donner de chiffres, M. Cook s'est montré toutefois rassurant sur les ventes du nouvel iPad. "Nous avons eu un week-end record, et nous en sommes ravis", a-t-il dit lors d'une téléconférence.
              
Plus généralement, M. Cook a justifié la dépense en dividendes et rachats d'actions par son optimisme pour Apple. "Nous participons à un marché très vaste et en croissance", a-t-il souligné, et "nous innovons à un rythme phénoménal".
              
Steve Jobs était connu pour être hostile au versement d'un dividende. La seule période où le groupe en avait versé remonte à une période où il n'y travaillait pas, entre 1987 et 1995.
              
De nombreux groupes technologiques ont pour politique de ne pas verser de dividende, estimant qu'il est de l'intérêt de préserver des liquidités dans un secteur qui doit être en mesure de constamment innover.
              
Cependant plusieurs poids lourds du secteur en versent déjà, y compris Microsoft, le géant des microprocesseurs Intel ou encore l'éditeur de logiciels professionnels Oracle, seulement depuis 2009.
              
De plus en plus d'analystes et d'actionnaires estimaient qu'Apple devait commencer à rémunérer ses actionnaires, qui est maintenant l'une des toutes premières capitalisations boursières du monde.
              

 

Première publication : 19/03/2012

  • TECHNOLOGIES

    Apple doit dévoiler l'usage de ses 98 milliards de dollars de trésorerie

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    L'iPad troisième génération, une évolution plus qu'une révolution

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    Apple se pose en chevalier blanc de la création d’emplois aux États-Unis

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)