Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

McDo en Russie : scandale sanitaire ou pression politique?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance c'est la confiance"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : croissance, inflation... Tableau noir pour l'exécutif?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt va-t-en-guerre

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

  • Le chef de l'armée désigné Premier ministre à Bangkok

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

Moyen-orient

Violents combats entre l'Armée syrienne libre et les forces régulières à Damas

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/03/2012

Le quartier de Mazzé à Damas, où se trouvent de nombreux bâtiments des services de sécurité, a été le théâtre, lundi matin, de violents échanges de tirs entre les insurgés de l'Armée syrienne libre et les forces gouvernementales.

AFP - De violents combats ont opposé lundi avant l'aube des soldats et des déserteurs à Mazzé, un important quartier résidentiel de Damas abritant des sièges des services de renseignements et des ambassades, ont affirmé à l'AFP des militants.
              

"Il s'agit des combats les plus importants et les plus proches des centres de sécurité à Damas depuis le début de la révolte" le 15 mars 2011, a affirmé Rami Abdel Rahmane, président de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), précisant que 18 soldats avaient été blessés.
              
"Des échanges de tirs et des explosions ont été entendus à Mazzé" (ouest), apparemment lors d'une opération de l'Armée syrienne libre (ASL, regroupant les militaires dissidents), a affirmé Mourtada Rachid, un militant sur place.
              
Les affrontements ont duré quelques heures.
              
"Nous avons eu très très peur, mais maintenant les routes ont été rouvertes et les magasins ont levé leur rideau", a déclaré à l'AFP une habitante.
              
Selon M. Rachid, des ambulances se sont rendues "sirènes éteintes" à Mazzé, où sont situés notamment les ambassades de Grèce et d'Iran ainsi que des bâtiments gouvernementaux, dont le commandement des renseignements aériens et une branche de la Sécurité militaire.
              
Des tirs ont également été entendus à proximité du quartier de Qaboun, dans l'est de Damas.
              
"A 03H00 (01H00 GMT), des tirs et des explosions ont été entendus, notamment de roquettes RPG", a dit un autre militant, ajoutant que les tirs avaient duré "10 minutes, avant de s'interrompre et de reprendre à nouveau".
              
Situé à un kilomètre seulement du Palais présidentiel qui le surplombe, ce quartier d'affaires chic est également proche de la célèbre place des Omeyyades, des locaux de la télévision publique, de la Bibliothèque Assad, du siège de l'état-major et d'importants quartiers généraux des renseignements.
              
"Ces opérations à Damas visent à alléger la pression sur les autres régions" proches en proie à des opérations sécuritaires de l'armée qui cherche à réprimer la révolte, a expliqué M. Rachid.
              
Au début des affrontements à Mazzé, l'armée, déployée en province, a ainsi été rappelée dans la capitale, selon lui. "Ces combats forcent en outre le régime à laisser la garde républicaine à Damas", a-t-il ajouté.
              
Samedi, deux attaques, attribués par les autorités à des "terroristes", avaient fait 27 morts et plus d'une centaine de blessés à Damas, selon le ministère de l'Intérieur.


              

 

Première publication : 19/03/2012

  • SYRIE

    Alep frappée par un attentat à la voiture piégée

    En savoir plus

  • SYRIE

    Attentats de Damas : la presse syrienne accuse le Qatar et l'Arabie saoudite

    En savoir plus

  • SYRIE

    Damas : 27 morts dans deux attentats à la voiture piégée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)