Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La confiance en peau de chagrin"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

"La grève à Air France doit s'arrêter"

En savoir plus

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG se frotte au mythique Ajax

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Zinedine Zidane se verrait bien un jour sélectionneur des Bleus

    En savoir plus

  • Un obus tiré de Gaza vers Israël, le premier depuis la trêve

    En savoir plus

  • Didier Guillaume : "Le Medef se comporte très mal"

    En savoir plus

asie

Tuerie de Kandahar : l'accusé dit ne pas se souvenir de ses actes

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/03/2012

Le soldat américain Robert Bales, accusé d'être responsable de la tuerie de Kandahar, affirme ne pas se souvenir de ses actes. Le 11 mars, le GI avait ouvert le feu sur des villageois, faisant 16 morts parmi lesquels des femmes et des enfants.

AFP - Le sergent américain Robert Bales, accusé d'avoir tué 16 villageois afghans, "ne se souvient pas" des faits qui lui sont reprochés, a déclaré lundi son avocat John Henry Browne après l'avoir rencontré dans la prison militaire de Fort Leavenworth (Kansas, sud).

"Il se souvient du début de la soirée et d'après (les faits, ndlr), mais il ne se souvient pas de ce qui s'est passé entre les deux", a déclaré Me Browne sur la chaîne CBS.



Le 11 mars au milieu de la nuit, le sous-officier de 38 ans avait quitté sa base du district de Panjwayi, dans la province de Kandahar (sud de l'Afghanistan), avant de tuer dans deux villages voisins 16 personnes, dont des femmes et des enfants, et de brûler les cadavres, selon les premiers éléments de l'enquête. Il était ensuite revenu à sa base où il s'était rendu.

Les enquêteurs estiment que "l'alcool pourrait avoir joué un rôle" dans son équipée meurtrière, selon un responsable américain.

Mais il n'était pas en état d'ébriété, selon son avocat. "Il a dit qu'il avait bu quelques petites gorgées de quelque chose mais qu'il n'avait pas bu de verre entier", a relaté Me Browne, qui a passé plus de sept heures à s'entretenir avec son client.

Esquissant sa ligne de défense, l'avocat a indiqué qu'il ne comptait pas plaider la folie qui, si elle était reconnue, entraînerait l'irresponsabilité pénale de l'auteur présumé de la tuerie, mais l'"altération du discernement" du sergent Bales au moment des faits, susceptible de constituer une circonstance atténuante.

Pour l'avocat, le sous-officier est en état de choc. "Il pense aux troupes qu'il a laissé derrière sur le terrain et aux conséquences des faits dont on l'accuse pour ses amis et ses compatriotes", a-t-il expliqué, précisant que son client s'inquiétait d'éventuelles représailles.

Rober Bales doit être formellement inculpé "dans les prochains jours", a confié à l'AFP un responsable de l'armée de Terre des Etats-Unis. S'il est reconnu coupable, il encourt la peine de mort.

Première publication : 20/03/2012

  • AFGHANISTAN

    L'identité de l'auteur de la tuerie de Kandahar rendue publique

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    L'assassin présumé de 16 civils afghans a été extradé

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Le Pentagone sommé de s'expliquer sur la santé mentale du soldat meurtrier en Afghanistan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)