Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

En savoir plus

DÉBAT

Comment lutter contre l'organisation de l'État islamique?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Hongkong, nouveau Tienanmen ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

De la Mecque à Broumov : le voyage du Bazin

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les profs manquent à l'appel"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Censure chinoise sur Hong Kong

En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • Hong Kong toujours bloquée, l'exécutif demande la fin des manifestations

    En savoir plus

  • Vidéo : Dohuk, province du Kurdistan submergée par les déplacés irakiens

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

  • Présidentielle brésilienne : Dilma Rousseff, touchée mais pas coulée

    En savoir plus

  • Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

    En savoir plus

  • Seulement 25 % de femmes au Sénat : à qui la faute ?

    En savoir plus

  • La dette française dépasse pour la première fois les 2 000 milliards d'euros

    En savoir plus

  • Référendum en Catalogne : la Cour constitutionnelle suspend le vote

    En savoir plus

  • Sharia4Belgium fait face à la justice pour recrutement de jihadistes

    En savoir plus

  • AIG : l'État américain sur le banc des accusés pour "sauvetage illégal"

    En savoir plus

  • Assassinat d'Hervé Gourdel : le point sur l'enquête en Algérie

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG s'attaque au Barça sans Zlatan

    En savoir plus

  • Charles Blé Goudé accusé de "certains des pires crimes" devant la CPI

    En savoir plus

Economie

Le Barça, un agent de la rébellion syrienne ?

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 22/03/2012

La chaîne syrienne pro-régime Al-Dounia accuse le Qatar, principal sponsor du FC Barcelone, d’utiliser les matchs du club espagnol pour faire passer des messages codés aux insurgés syriens...

Le Barça contre Bachar. Telle est la nouvelle thèse developpée la semaine dernière par la télévision syrienne Al-Dounia, favorable au régime de Damas. Pour elle, Lionel Messi ne serait pas qu’une machine à marquer des buts et son club, le FC Barcelone, serait bien plus que l’une des meilleures équipes du monde. Ses stars seraient en effet utilisées pour faire passer des messages aux insurgés qui tentent de renverser le président Bachar al-Assad, laisse entendre Al-Dounia.

Mise en ligne sur la page YouTube de la chaîne, une vidéo - déjà vue plus de 500 000 fois - montre un montage hallucinant destiné à prouver que le jeu du Barça permet aux opposants syriens de comprendre comment faire entrer des armes illégalement dans le pays. Sans jamais citer le club, le commentateur d'Al-Dounia, sur un ton mi-moqueur mi-sérieux, compare les joueurs catalans à des contrebandiers, leur position sur le terrain à des villes syriennes et le ballon aux armes. Al-Dounia a même poussé la métaphore jusqu’à insérer en transparence sur la vidéo du résumé du match entre le FC Barcelone et le Real Madrid, en quarts de finale de la Coupe du Roi, une carte de la Syrie. L’étincellant Lionel Messi se transforme donc, le temps de cette démonstration, en dangereux insurgé ramenant des armes du Liban jusqu’aux rebelles.

Paranoïa

En fait, Al-Dounia n’accuse pas le Barça de prendre directement part à ce complot. Le club catalan servirait la cause d'Al-Jazira, réelle cible de l’ire de la chaîne syrienne. Les images du match utilisées proviennent en effet d’un compte rendu diffusé sur la chaîne d’informations qatarie qui les aurait montées dans le but unique de faire passer un message codé aux opposants à Bachar al-Assad.

La Syrie soupçonne Doha de soutenir financièrement et logistiquement les insurgés, comme l'émirat l’aurait fait en Libye. Pour l’influent petit pays du Golfe, utiliser le FC Barcelone serait d’autant plus facile que la Qatar Foundation est le sponsor officiel du champion espagnol.

La météo soi-disant codée

Cette thèse du complot semble prouver un penchant certain du régime syrien à la paranoïa. Ce n’est, en outre, pas la première fois qu’Al-Dounia cherche des messages cachés dans les images diffusées sur des chaînes étrangères. La télévision pro-Bachar a ainsi affirmé sur son antenne que la météo de la chaîne d’informations saoudienne Al-Arabia servait à transmettre des informations codées aux insurgés. Même FRANCE 24 se retrouve dans le collimateur d’Al-Dounia, qui accuse la chaîne française de fabriquer de toute pièce des témoins oculaires opposés au régime syrien. Des critiques qui ont également été adressées à la chaîne en arabe de la télévision publique britannique BBC.

La mise en cause de FRANCE 24 et de BBC en arabe

Première publication : 22/03/2012

  • SYRIE

    La répression ne faiblit pas, notamment dans la province d'Idleb

    En savoir plus

  • SYRIE

    HRW dénonce les exactions commises par des opposants syriens

    En savoir plus

  • SYRIE

    Attentats de Damas : la presse syrienne accuse le Qatar et l'Arabie saoudite

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)