Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Arabie saoudite : le temps du changement

En savoir plus

DÉBAT

Loi sur le renseignement : sécurité ou liberté ?

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle au Burundi : le risque de déstabilisation

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Renseignement : une loi qui inquiète

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Budget britannique : to cut or not to cut?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'Iran fait la chasse aux coupes de cheveux "sataniques""

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : un haut responsable en fuite dénonce un "coup d'État"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'amour fait songer, vivre et croire"

En savoir plus

FOCUS

Finlande : les populistes au gouvernement?

En savoir plus

EUROPE

Cinq nouveaux corps retrouvés dans l'épave du Costa Concordia

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/03/2012

Les dépouilles de cinq passagers du paquebot qui a fait naufrage sur l'île de Giglio, en Toscane, le 13 janvier, viennent d'être retrouvées dans la partie immergée du navire. Les corps de deux personnes manquent toujours à l'appel.

REUTERS - Cinq corps ont été découverts dans l'épave du Costa Concordia, ce qui porte à 30 le nombre de décès confirmés, a dit jeudi la protection civile italienne. Deux personnes restent portées disparues.

Tous les corps ont été retrouvés dans la poupe. Il faudra probablement plusieurs jours avant de les sortir de l'épave à l'issue d'une opération compliquée impliquant des robots.

Le navire, ville flottante à bord duquel se trouvaient plus de 4.200 passagers et membres d'équipage, a heurté un récif le 13 janvier alors qu'il longeait de très près l'île du Giglio
pour effectuer l'"inchino", la "révérence", une manoeuvre destinée à saluer les habitants de l'île. Le parquet italien a mis en cause le commandant du navire, Francesco Schettino.

Le propriétaire du navire, Costa Croisières, a déclaré que les opérations de pompage des 2.300 tonnes de carburant devraient s'achever vendredi, éloignant le risque d'une marée noire dans une zone protégée.

"Le problème du carburant est réglé", a déclaré le directeur de l'Agence italienne de protection civile, Franco Gabrielli.

La prochaine étape consistera à retirer l'épave, ce qui pourrait prendre jusqu'à un an. Six propositions ont été soumises à Costa Croisières, qui choisira l'une d'entre elles le
mois prochain.
 

Première publication : 22/03/2012

  • ITALIE

    Costa Concordia : première audience avant le procès en Toscane

    En savoir plus

  • ITALIE

    Le capitaine du Costa Concordia n'était ni ivre, ni drogué

    En savoir plus

  • FRANCE

    La justice française ouvre une enquête sur le naufrage du "Concordia"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)