Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Economie

La récession rattrape l'Irlande

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/03/2012

Avec un nouveau recul de son PIB au 4e trimestre de 2011, l'Irlande est entrée en récession. Une mauvaise nouvelle pour le pays, qui incarnait l'exemple d'une économie ayant réussi à retrouver la croissance malgré d'importantes mesures d'austérité.

AFP - L'économie irlandaise s'est contractée de 0,2% au quatrième trimestre de 2011, faisant ainsi retourner le pays en récession après un troisième trimestre également négatif, selon des chiffres officiels publiés jeudi.

Sur l'ensemble de 2011, le pays a toutefois enregistré une croissance de +0,7% grâce à un bon début d'année, a précisé l'Office central des statistiques (CSO) irlandais. Le produit intérieur brut (PIB) s'était contracté durant les trois années précédentes.

Le PIB a reculé de 0,2% au quatrième trimestre, après -1,1% au troisième trimestre, selon un chiffre révisé du CSO. Le pays est ainsi techniquement retourné en récession, celle-ci se caractérisant par un recul du PIB pendant au moins deux trimestres consécutifs.

Ce retour en récession constitue une mauvaise surprise et prend à contre-pied les prévisions du Fonds monétaire international (FMI), qui estimait encore début mars que le pays devait y échapper grâce à la bonne tenue des exportations dans des secteurs comme la pharmacie et l'informatique.

L'institution avait alors une nouvelle fois salué les efforts du pays pour se redresser après le plan de sauvetage international de 85 milliards d'euros conclu en 2010.

Première publication : 22/03/2012

  • CRISE DE LA DETTE

    Le FMI approuve un nouveau prêt de 28 milliards d'euros pour la Grèce

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Les banques irlandaises toujours en mal d'argent

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Plombée par l'austérité, l'Italie plonge dans la récession

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)