Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

FRANCE

Patrice de Maistre placé en détention provisoire

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/03/2012

Le parquet de Bordeaux a ordonné le placement en détention provisoire de Patrice de Maistre. L'ex-gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt a de nouveau été mis en examen, il est poursuivi pour abus de faiblesse et abus de biens sociaux.

AFP - L'ancien gestionnaire de fortune et homme de confiance de Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre, a été placé en détention provisoire jeudi soir à Bordeaux après une nouvelle mise en examen dans cette affaire, a annoncé vendredi le parquet de Bordeaux.

M. de Maistre est la première personne placée en détention provisoire dans le cadre des dossiers Bettencourt.

Portrait de Patrice de Maistre

"Des faits nouveaux imputables à l'intéressé sous les qualifications d'abus de faiblesse et abus de biens sociaux" sont apparus, souligne le parquet dans un communiqué. Il précise qu'ils "ont donné lieu à la mise en examen supplétive", et au placement de M. de Maistre en détention provisoire, à la demande des juges d'instruction et du parquet.

Le parquet ajoute que "des charges nouvelles sont apparues concernant les faits pour lesquels (M. de Maistre) a été mis en examen le 15 décembre" dernier, dans le cadre de l'information judiciaire ouverte à Bordeaux pour escroquerie, complicité et recel de ce délit, abus de confiance, complicité et recel de ce délit, abus de biens sociaux, complicité et recel de ce délit, blanchiment et abus de faiblesse.

Des investigations, poursuit le parquet, "ont par ailleurs révélé des faits nouveaux imputables à l'intéressé sous les qualifications d'abus de faiblesse et abus de biens sociaux".

Il s'agit, "d'une part, de la perception par M. de Maistre d'une somme de 2.956.757,29 euros, en exécution d'une convention entre la société Eugenia, dont il était le gérant, et Liliane Bettencourt, alors en situation de vulnérabilité".

"Ils visent d'autre part, la perception indue de factures émises par la société Eugenia à l'égard de la société Clymène, dont il était dirigeant, pour un bénéfice de 2,4 millions d'euros".

Ces faits, explique le parquet, "ont donné lieu à la mise en examen supplétive, le 22 mars 2012, de l'intéressé".

Le juge, soutenu par le parquet, a alors a demandé la mise en détention en provisoire de l'ancien gestionnaire de fortune de l'héritière de l'Oréal. Le juge des libertés et de la détention l'a prononcée dans la foulée.

M. de Maistre avait été vu jeudi arrivant vers 14h00 au Palais de Justice de Bordeaux, accompagné de ses deux avocats. A 23h00, l'un de ceux-ci avait déclaré à l'AFP que l'audition se poursuivait.

Première publication : 23/03/2012

  • FRANCE

    Affaire Bettencourt : Éric Woerth mis en examen pour recel

    En savoir plus

  • AFFAIRE BETTENCOURT

    Liliane Bettencourt reste sous la tutelle de sa fille et de ses deux petits-fils

    En savoir plus

  • FRANCE

    L'ex-gestionnaire de fortune des Bettencourt mis en examen pour "abus de faiblesse"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)