Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

Economie

Quelque 10 000 emplois menacés par l'arrivée de Free Mobile en France, selon l'Arcep

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/03/2012

Le gendarme français des télécoms, l'Arcep, estime que l'irruption de Free sur le marché de la téléphonie mobile en France met quelque 10 000 emplois en péril dans ce secteur. Un chiffre qui ne tient pas compte des emplois créés par l'opérateur.

AFP - Le président de l'Arcep, Jean-Ludovic Silicani, a indiqué vendredi que l'arrivée de Free Mobile sur le marché de la téléphonie pourrait détruire jusqu'à 10.000 emplois chez ses concurrents, mais que cela pourrait se faire sans licenciements, lors d'un point presse.

Concernant les réductions d'emplois, "l'ordre de grandeur cité par les analystes pourrait être de 5.000 à 10.000 emplois supprimés en brut", car ce chiffre ne tient pas compte des emplois éventuellement créés par Free, a indiqué le président de l'Autorité de régulation des télécoms.

Si on tient compte du nombre d'emplois que représente le secteur: de 130.000 à 170.000, et qu'on tient compte du fait que 3% des employés en moyenne partent à la retraite chaque année, "sur deux ans, ça fait 6% donc 10.000 emplois, donc on estime qu'ils peuvent le faire sans licenciement", a-t-il poursuivi.

Les opérateurs SFR comme Bouygues Telecom ont évoqué récemment lors de la parution de leurs résultats annuels leur volonté de "redéployer leur dispositif" pour l'un et de "réaliser un plan d'économies de 300 millions d'euros" pour l'autre, et estiment que l'emploi pourrait en souffrir dans le secteur.

"Si leur recettes et leurs marges baissent, les opérateurs doivent réduire leurs dépenses: les coûts de fonctionnement, les investissements et les dividendes qui sont les trois paramètres d'ajustement", a résumé M. Silicani.

Première publication : 23/03/2012

  • TÉLÉCOMS

    Les opérateurs "historiques" s'érigent en victimes de Free

    En savoir plus

  • TÉLÉCOMS

    Des huissiers à l'assaut du réseau de Free Mobile

    En savoir plus

  • TÉLÉPHONIE MOBILE

    Face à Free, SFR et Orange lancent la contre-offensive

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)