Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Santé : l'Europe perturbée par des substances toxiques

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Raid Fahmi, ex-ministre irakien des Sciences et Technologies

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Crimes de guerre"

En savoir plus

MODE

La haute couture, de l’art au business

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité : colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la Défense camerounais

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le F-35 grand absent de Farnborough

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Collectif"

En savoir plus

  • Le défilé du 14-Juillet marqué par le centenaire de la Grande Guerre

    En savoir plus

  • Poursuite des raids israéliens à Gaza, les offres de médiation se multiplient

    En savoir plus

  • En images : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • La délicate opération de renflouement du Costa Concordia a commencé

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : le Français Paul Pogba élu meilleur jeune joueur

    En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

Asie - pacifique

James Magnussen, nouveau "Missile" des bassins australiens

©

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 23/03/2012

Auteur de la meilleure performance mondiale de l'année sur 100 m nage libre lundi dernier, James Magnussen, désormais surnommé le "Missile", est considéré comme l'un des principaux espoirs de la natation australienne aux JO de Londres.

En affublant James Magnussen du surnom de "Missile", la presse place le jeune nageur dans la lignée de ses glorieux aînés à l'instar de la "Torpille", Ian Thorpe, s'est félicité vendredi Mark Jones, son entraîneur.

Auteur lundi de la meilleure performance mondiale de l'année sur 100 m nage libre (en 47'10''), le jeune champion du monde, 20 ans, sera le grand espoir de la sélection olympique australienne de natation sur 100 et 50 m aux Jeux olympiques de Londres. Son atout principal est sa puissance dans les fins de courses.

Selon Mark Jones, l'origine de son surnom est à rechercher dans un ancien communiqué de presse de la Fédération australienne de natation appelant James Magnussen le "Missile de Port Macquarie", du nom de la ville de Nouvelle-Galles du Sud (est) dont le jeune nageur est originaire.

"Il est devenu à l'aise avec ça et il comprend que c'est bon pour les gros titres et pour accroître l'intérêt du sport. Il a vu des papiers écrits sur lui sans que jamais son nom ne soit mentionné, des articles où il était juste appelé le 'Missile'".

Magnussen a marqué les esprits en remportant le 100 m libre des sélections australiennes pour les Jeux olympiques de Londres. Lundi, à Adélaïde, il s'est imposé en 47' 10'', à 19'' du record du monde détenu par le Brésilien César Cielo et établi alors que la combinaison en polyuréthane était encore autorisée en compétitions officielles.

"Tenez-vous prêts", a-t-il lancé en guise d'avertissement à ses rivaux aux JO cet été.
 

Première publication : 23/03/2012

  • NATATION

    JO : Alain Bernard ne défendra pas son titre sur 100 mètres nage libre

    En savoir plus

  • COACHING

    Préparateur mental, un métier qui commence à faire ses preuves en France

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)