Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • L'EI revendique dans une vidéo la décapitation d'un second journaliste américain

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • "Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

SPORT

Le vaudou au chevet du football togolais

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 23/03/2012

Le président des prêtres vaudou du Togo a proposé ses services à la Fédération de football de son pays. Objectif : "chasser les mauvais esprits" qui ont endeuillé le monde du ballon rond togolais ces dernières années...

Le football togolais a connu ces dernières années de nombreux drames. Le 3 juin 2007, 13 membres de la délégation qui accompagnait les Éperviers (surnom de la sélection togolaise de football), dont l'ancien ministre des Sports Richard Attipoé, avaient péri dans un accident d'hélicoptère en Sierra Leone après un match de qualification de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2008. L'hélicoptère Mi-8 de fabrication russe qui assurait la liaison entre Freetown, la capitale sierra-léonaise, et l'aéroport international de Lungi s'était écrasé après avoir pris feu alors qu'il s'apprêtait à atterrir.

Le 8 janvier 2010, le bus de l’équipe du Togo était mitraillé dans l'enclave de Cabinda, alors que la sélection nationale se rendait en Angola pour la phase finale de la CAN-2010. Deux personnes avaient alors trouvé la mort : Abalo Amélété, l'entraîneur-adjoint de la sélection, et Stanislas Ocloo, le chargé de communication des Éperviers. Le gardien Kodjovi Obilalé avait, lui, été grièvement blessé après avoir reçu deux balles de kalachnikov dans le foie et dans le bas du dos, ce qui lui a quasiment fait perdre l’usage de sa jambe droite.

On aurait alors pu croire le cauchemar terminé : il n'en est rien. Le 26 novembre dernier encore, six personnes ont été tuées et vingt-six blessées lorsque le bus qui transportait une délégation de l'Étoile Filante de Lomé (1ère division togolaise) a pris feu après s'être renversé accidentellement près de Gléi, à 120 km au nord de Lomé. L'équipe se rendait à Sokodé (à environ 375 km au nord de la capitale) pour la 5e journée du championnat national de football. Parmi les victimes figuraient l'entraîneur-adjoint du club, son secrétaire général, deux membres de son service médical, son cuisinier et une journaliste.

Selon le président des prêtres vaudou du Togo, Togbui Gnagblondjro III, "ce sont les esprits de ceux là qui sont morts qui nous poursuivent. Ils sont morts pour une cause nationale et rien n'est fait pour eux". Pour lui, la solution est donc évidente : "Les responsables de la FTF [Fédération togolaise de football, NDLR] doivent nous approcher, sinon le football togolais aura toujours des problèmes. Il faut absolument organiser des cérémonies traditionnelles pour chasser les mauvais esprits".

"Le vaudou peut être efficace"

"Pour chasser les mauvais esprits, cela peut être efficace", souligne Kodjovi Obilalé, joint par FRANCE 24. "La pratique du vaudou est instaurée depuis des décennies au Togo. L’Afrique a ses coutumes. Moi, je ne suis pas contre, si cela peut apaiser les drames qui frappent mon pays."

Des propos qui font écho aux paroles de Togbui Gnagblondjro III. "Nous devons revenir à la chose de nos ancêtres : faire des cérémonies traditionnelles, car nous savons tous qu'en Afrique, lorsqu'une personne meurt par accident, on fait des cérémonies", a-t-il également souligné, avant d'ajouter : "C'est le Égoun [la divinité des morts brutales, NDLR] qu'il faut chasser. Ces cérémonies comportent plusieurs étapes. Nous allons, dans un premier temps, consulter les oracles, car ce sont eux qui nous diront les démarches à suivre".

La prochaine échéance pour la sélection togolaise est le match retour du 1er tour des éliminatoires de la CAN-2013 face au Kenya, prévu en juin, à Lomé. Lors du match aller disputé à Nairobi, le 29 février dernier, les Éperviers s’étaient inclinés 2 buts à 1...

Première publication : 23/03/2012

  • FOOTBALL

    Éliminatoires de la CAN-2013 : bon départ du Cameroun, de l’Algérie et de la RDC

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)