Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"L'agneau russe"

En savoir plus

SUR LE NET

La toile dénonce les incursions russes en Ukraine

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président du Parlement nigérien inquiété dans une affaire de trafic de bébés

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime les socialistes"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

BCE : la semaine de Mario Draghi ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

SUR LE NET

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

En savoir plus

SUR LE NET

Des militants anti-avortement s'opposent au "Ice Bucket Challenge"

En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, au moins sept morts

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Un présumé recruteur pour le jihad en Syrie arrêté à Nice

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipe

    En savoir plus

  • UE : Tusk président du Conseil, Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Situation toujours aussi confuse au lendemain du coup d’État au Lesotho

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

  • Vidéo : à Novoazovsk, "il semblerait que les Russes soient déjà partis"

    En savoir plus

  • Offensive irakienne et frappes américaines contre l'EI à Amerli

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE pose un ultimatum à la Russie avant de nouvelles sanctions

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

Amériques

Le suspect de la tuerie de Kandahar sera inculpé de 17 assassinats

Vidéo par Vanessa TSANGA TABI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/03/2012

Le sergent américain Robert Bales (à droite sur la photo), soupçonné d'avoir massacré dans la nuit du 11 mars plusieurs villageois afghans dans la province de Kandahar, doit être inculpé, ce vendredi, de 17 assassinats et six tentatives de meurtre.

AFP - Le sergent américain Robert Bales, soupçonné d'avoir tué des villageois afghans, dont de nombreux enfants, va être formellement inculpé vendredi de 17 assassinats et de six autres tentatives, a affirmé à l'AFP un responsable américain sous couvert d'anonymat.

Ce responsable n'a fourni aucune précision sur le détail des charges retenues à l'encontre du sous-officier de 38 ans qui avait quitté sa base du district de Panjwayi, dans la province de Kandahar (sud de l'Afghanistan) au milieu de la nuit du 11 mars, avant de tuer dans deux villages voisins 17 personnes, dont des femmes et des enfants, et de brûler les cadavres, selon l'accusation. Un précédent bilan faisait état de 16 tués, dont neuf enfants.



Le sergent Bales était ensuite revenu à sa base et s'était rendu. Transféré dans un premier temps sur une base américaine au Koweït, il a été placé en détention provisoire dans la prison militaire de Fort Leavenworth (Kansas, centre).

L'inculpation doit être officiellement annoncée vendredi, selon des sources proches de l'enquête. Dans le système judiciaire militaire américain, il revient au commandant de l'unité dans laquelle le suspect est déployé en Afghanistan de signer ce document.

Celui-ci regroupe les éléments à charge rassemblés par les enquêteurs militaires et qualifie juridiquement les charges retenues contre lui.

Par la suite, à une date qui n'a pas encore été précisée, l'accusé comparaîtra, assisté de ses avocats, à une audience préliminaire, dite "Article 32 hearing" avant un éventuel renvoi devant une cour martiale.

S'il est reconnu coupable, Robert Bales encourt la peine de mort, selon le secrétaire américain à la Défense Leon Panetta.

Les raisons qui ont poussé le militaire à commettre les assassinats dont il est accusé restent inconnues.

Le chef de file de ses avocats, John Henry Browne, lui a rendu visite lundi et mardi à Fort Leavenworth. Il a confié à la presse que son client souffrait d'amnésie.

"Il se souvient du début de la soirée et d'après (les faits, ndlr), mais il ne se souvient pas de ce qui s'est passé entre les deux", a déclaré Me Browne sur la chaîne CBS.

Esquissant sa ligne de défense, l'avocat a indiqué qu'il ne comptait pas plaider la folie qui, si elle était reconnue, pourrait entraîner l'irresponsabilité pénale de l'auteur présumé de la tuerie, mais l'"altération du discernement" du sergent Bales au moment des faits, susceptible de constituer une circonstance atténuante.

Lors d'un précédent déploiement en Irak en 2010, le sergent Bales avait été victime d'un traumatisme crânien dans un accident de la route. Or, de nombreux militaires souffrant de stress post-traumatique --qu'il reste à démontrer s'agissant de Robert Bales-- l'ont développé après un traumatisme crânien, souvent provoqué dans des explosions.

Si la défense parvient à convaincre les jurés qu'il n'y avait pas de préméditation mais une altération du discernement au moment des faits en raison d'un éventuel stress post-traumatique, la peine maximale est alors la prison à vie qui peut inclure la possibilité d'une libération conditionnelle au bout de dix ans de réclusion, a expliqué à l'AFP Daniel Conway, un avocat militaire.
 

Première publication : 23/03/2012

  • AFGHANISTAN

    Tuerie de Kandahar : l'accusé dit ne pas se souvenir de ses actes

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    L'identité de l'auteur de la tuerie de Kandahar rendue publique

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    L'assassin présumé de 16 civils afghans a été extradé

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)