Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

FRANCE

Le frère de Mohamed Merah et sa compagne transférés à Paris

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/03/2012

Abdelkader Merah, le frère aîné du tueur de Toulouse, et sa compagne étaient en cours de transfèrement ce samedi vers les locaux de la sous-direction antiterroriste (SDAT) en banlieue parisienne, pour y poursuivre leur garde à vue.

AFP - Le frère aîné de Mohamed Merah, le tueur au scooter de Toulouse, Abdelkader Merah et sa compagne sont en cours de transfèrement samedi matin vers les locaux de la sous direction anti-terroriste en banlieue parisienne pour la suite de leur garde à vue, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

Un convoi de plusieurs voitures de police emmenant très vraisemblablement les deux personnes en garde à vue depuis mercredi matin a quitté le commissariat central de Toulouse peu après 08h00, ont observé plulsieurs journalistes.

Leur garde à vue peut durer jusqu'à dimanche matin car en matière de terrorisme, les gardes à vue peuvent se prolonger jusqu'à 96 heures.

Le transfert d'Abdelkader Merah, 29 ans, et de sa compagne au siège de la Sous-direction antiterroriste (SDAT), à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), pour y terminer leur garde à vue était prévu depuis vendredi soir de source judiciaire.

S'ils devaient être présentés à un juge, cette présentation à la justice devrait nécessairement avoir lieu dans la capitale puisque c'est le parquet de Paris qui dirige depuis lundi matin l'enquête, du fait de sa compétence antiterroriste.

Merah était seul au moment des tueries au cours desquelles il a assassiné entre le 11 et le 19 mars trois enfants et un enseignant juifs et trois parachutistes. Mais les enquêteurs se demandent qui aurait pu aider logistiquement cet homme de 23 ans, qui vivait apparemment au-dessus de ses faibles ressources officielles.

Son frère aîné Abdelkader a déclaré aux policiers n'avoir pas été au courant de ses projets criminels.

De source judiciaire on indiquait vendredi soir que la garde à vue de la mère de Mohamed Merah serait levée sans doute samedi matin. Sa remise en liberté n'était pas encore confirmée à 09h00.


Première publication : 24/03/2012

  • FUSILLADE DE TOULOUSE

    Critiquée dans l'affaire Mohamed Merah, la DCRI se défend

    En savoir plus

  • FUSILLADE À TOULOUSE

    11h25 : "Les hommes du Raid ripostent en lui tirant une balle dans la tête"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Mohamed Merah tué après un assaut du Raid

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)