Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Mahamadou Issoufou : "L’État malien peut s’écrouler"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : 14 casques bleus tués dans le Nord-Kivu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Eloge funèbre d'Emmanuel Macron : un hymne à Jean d'Ormesson et à la littérature

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc causée par la décision de Donald Trump ? (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc causée par la décision de Donald Trump ? (Partie 1)

En savoir plus

BILLET RETOUR

Vidéo : en Égypte, les idéaux de la place Tahrir à l'épreuve de la répression

En savoir plus

TECH 24

L'intelligence artificielle se met au rythme de la pop

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La fiscalité selon Trump : qui sont les gagnants et les perdants de la réforme ?

En savoir plus

REPORTERS

Libye-Italie : les migrants pris entre deux feux

En savoir plus

Afrique

Vers des élections législatives en mars 2013

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/03/2012

Les premières élections législatives de l'ère post-Ben Ali devraient se dérouler en mars 2013, a annoncé le gouvernement tunisien. Un accord entre les partis au pouvoir aurait d'ores et déjà été trouvé pour établir une feuille de route.

REUTERS - Les premières élections législatives de l’ère post-Ben Ali devraient se tenir en mars 2013, a annoncé samedi Lufti Zaïtoun, conseiller politique du Premier ministre Hamadi Jbeli.

« Il existe un accord entre les partis de la ‘troïka’ au pouvoir pour établir une feuille de route (pour des élections) afin de rassurer l’opinion publique ainsi que les investisseurs nationaux et étrangers. La date du 20 mars a été avancée.

« Ce n’est pas sûr à 100% et le scrutin pourrait intervenir quelques semaines plus tôt si nous parvenons à boucler la rédaction du projet de Constitution », a-t-il dit à Reuters.

Les Tunisiens ont désigné le 23 octobre 2011, soit neuf mois après « la révolution de jasmin » qui a précipité la chute du président Zine ben Ali, une assemblée constituante dominée par les islamistes modérés d’Ennahda (Renaissance).

Cette assemblée est censée siéger pendant un an, le temps nécessaire pour la rédaction d’une nouvelle Loi fondamentale.


 

Première publication : 24/03/2012

  • TUNISIE

    Des milliers de Tunisiens manifestent pour que la charia soit inscrite dans la Constitution

    En savoir plus

  • JOURNÉE DE LA FEMME

    Les Tunisiennes n'ont pas fini leur révolution

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Jebali dévoile un gouvernement dominé par les islamistes d'Ennahda

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)