Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

SUR LE NET

Chine : de faux profils Twitter démasqués

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les cachotteries de Poutine et Merkel"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Les défis diplomatiques de John Kerry

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • Ebola : état d'urgence au Sierra Leone, l'inquiétude grandit dans le monde

    En savoir plus

  • Un rassemblement pro-israélien organisé ce jeudi à Paris

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

FRANCE

Le plan Vigipirate écarlate a été levé dans la région Midi-Pyrénées

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/03/2012

Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, a indiqué la levée du plan Vigipirate écarlate. Niveau d'alerte le plus élevé, il avait été activé lundi pour la première fois en Midi-Pyrénées à la suite des tueries de Toulouse et Montauban.

AFP - Le plan Vigipirate écarlate, activé pour la première fois lundi dans la région Midi-Pyrénées à la suite de la tuerie devant l'école Ozar Hatorah, a été levé, a indiqué samedi à AFP le ministre de l'Intérieur Claude Guéant.



Le niveau d'alerte écarlate de Vigipirate avait été activé dans cette région, une première en France. Le niveau écarlate est le plus élevé et est destiné à prévenir un risque d'attentats majeurs, avec des mesures de sécurité particulièrement contraignantes.

C'est le dernier niveau avant l'application des mesures d'exception prévues par la Constitution de 1958 (article 16, état d'urgence). Il comprend notamment des visites et contrôles d'accès aux trains grandes lignes, restrictions ou interdictions de circulation dans les tunnels, l'arrêt du trafic aérien civil, la limitation ou arrêt de la distribution de l'eau du robinet et la mise en place d'un réseau de substitution.

Au niveau "écarlate", le plan Vigipirate peut également impliquer d'autres mesures telles que la suspension des transports urbains, particulièrement souterrains, dans toutes ou une partie des villes de France, ou la suspension de toute activité scolaire.

Depuis le 7 juillet 2005, date des attentats islamistes à Londres, le niveau d'alerte Vigipirate a constamment été maintenu au rouge sur l'ensemble du territoire français.

Samedi matin, Nicolas Sarkozy avait réuni à l'Elysée le Premier ministre, plusieurs membres du gouvernement et responsables policiers sur les questions de sécurité.

Selon la présidence, participaient notamment à cette réunion aux côtés du chef de l'Etat et de François Fillon les ministres Claude Guéant (Intérieur) et Michel Mercier (Justice) ainsi que les directeurs de la police nationale, de la DCRI et de la DGCE. Celle-ci s'est achevée après trois quarts d'heure.

Le profil du tueur de Toulouse et Montauban, Mohamed Merah, délinquant multirécidiviste, qui souffrait de troubles psychologiques, parti un temps en Afghanistan et qui professait des opinions islamistes, suscite une controverse sur de possibles failles dans sa surveillance.

Les choix tactiques faits par le Raid pour l'appréhender sont aussi sur la sellette.

Jeudi, après la mort de Mohamed Merah, M. Sarkozy avait annoncé le renforcement de l'arsenal pénal de lutte contre le terrorisme, précisant vouloir instaurer des "peines de prison" pour ceux qui en font l'apologie.

Première publication : 24/03/2012

  • FRANCE

    Mohamed Merah tué après un assaut du Raid

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le tueur a contacté FRANCE 24 : "Ce n’est que le début", a-t-il affirmé

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)