Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

DÉBAT

Lutte contre les jihadistes : faut-il s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

  • L'Australie déjoue des meurtres projetés par l'État islamique

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Air France : les pilotes maintiennent la pression au 4e jour de grève

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Vidéo : à la rencontre des réfugiés syriens exilés en Turquie

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

FRANCE

Le plan Vigipirate écarlate a été levé dans la région Midi-Pyrénées

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/03/2012

Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, a indiqué la levée du plan Vigipirate écarlate. Niveau d'alerte le plus élevé, il avait été activé lundi pour la première fois en Midi-Pyrénées à la suite des tueries de Toulouse et Montauban.

AFP - Le plan Vigipirate écarlate, activé pour la première fois lundi dans la région Midi-Pyrénées à la suite de la tuerie devant l'école Ozar Hatorah, a été levé, a indiqué samedi à AFP le ministre de l'Intérieur Claude Guéant.



Le niveau d'alerte écarlate de Vigipirate avait été activé dans cette région, une première en France. Le niveau écarlate est le plus élevé et est destiné à prévenir un risque d'attentats majeurs, avec des mesures de sécurité particulièrement contraignantes.

C'est le dernier niveau avant l'application des mesures d'exception prévues par la Constitution de 1958 (article 16, état d'urgence). Il comprend notamment des visites et contrôles d'accès aux trains grandes lignes, restrictions ou interdictions de circulation dans les tunnels, l'arrêt du trafic aérien civil, la limitation ou arrêt de la distribution de l'eau du robinet et la mise en place d'un réseau de substitution.

Au niveau "écarlate", le plan Vigipirate peut également impliquer d'autres mesures telles que la suspension des transports urbains, particulièrement souterrains, dans toutes ou une partie des villes de France, ou la suspension de toute activité scolaire.

Depuis le 7 juillet 2005, date des attentats islamistes à Londres, le niveau d'alerte Vigipirate a constamment été maintenu au rouge sur l'ensemble du territoire français.

Samedi matin, Nicolas Sarkozy avait réuni à l'Elysée le Premier ministre, plusieurs membres du gouvernement et responsables policiers sur les questions de sécurité.

Selon la présidence, participaient notamment à cette réunion aux côtés du chef de l'Etat et de François Fillon les ministres Claude Guéant (Intérieur) et Michel Mercier (Justice) ainsi que les directeurs de la police nationale, de la DCRI et de la DGCE. Celle-ci s'est achevée après trois quarts d'heure.

Le profil du tueur de Toulouse et Montauban, Mohamed Merah, délinquant multirécidiviste, qui souffrait de troubles psychologiques, parti un temps en Afghanistan et qui professait des opinions islamistes, suscite une controverse sur de possibles failles dans sa surveillance.

Les choix tactiques faits par le Raid pour l'appréhender sont aussi sur la sellette.

Jeudi, après la mort de Mohamed Merah, M. Sarkozy avait annoncé le renforcement de l'arsenal pénal de lutte contre le terrorisme, précisant vouloir instaurer des "peines de prison" pour ceux qui en font l'apologie.

Première publication : 24/03/2012

  • FRANCE

    Mohamed Merah tué après un assaut du Raid

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le tueur a contacté FRANCE 24 : "Ce n’est que le début", a-t-il affirmé

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)