Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Vidéo : à Tel-Aviv, les habitants vivent dans la peur des tirs de roquettes

    En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

FRANCE

Le plan Vigipirate écarlate a été levé dans la région Midi-Pyrénées

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/03/2012

Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, a indiqué la levée du plan Vigipirate écarlate. Niveau d'alerte le plus élevé, il avait été activé lundi pour la première fois en Midi-Pyrénées à la suite des tueries de Toulouse et Montauban.

AFP - Le plan Vigipirate écarlate, activé pour la première fois lundi dans la région Midi-Pyrénées à la suite de la tuerie devant l'école Ozar Hatorah, a été levé, a indiqué samedi à AFP le ministre de l'Intérieur Claude Guéant.



Le niveau d'alerte écarlate de Vigipirate avait été activé dans cette région, une première en France. Le niveau écarlate est le plus élevé et est destiné à prévenir un risque d'attentats majeurs, avec des mesures de sécurité particulièrement contraignantes.

C'est le dernier niveau avant l'application des mesures d'exception prévues par la Constitution de 1958 (article 16, état d'urgence). Il comprend notamment des visites et contrôles d'accès aux trains grandes lignes, restrictions ou interdictions de circulation dans les tunnels, l'arrêt du trafic aérien civil, la limitation ou arrêt de la distribution de l'eau du robinet et la mise en place d'un réseau de substitution.

Au niveau "écarlate", le plan Vigipirate peut également impliquer d'autres mesures telles que la suspension des transports urbains, particulièrement souterrains, dans toutes ou une partie des villes de France, ou la suspension de toute activité scolaire.

Depuis le 7 juillet 2005, date des attentats islamistes à Londres, le niveau d'alerte Vigipirate a constamment été maintenu au rouge sur l'ensemble du territoire français.

Samedi matin, Nicolas Sarkozy avait réuni à l'Elysée le Premier ministre, plusieurs membres du gouvernement et responsables policiers sur les questions de sécurité.

Selon la présidence, participaient notamment à cette réunion aux côtés du chef de l'Etat et de François Fillon les ministres Claude Guéant (Intérieur) et Michel Mercier (Justice) ainsi que les directeurs de la police nationale, de la DCRI et de la DGCE. Celle-ci s'est achevée après trois quarts d'heure.

Le profil du tueur de Toulouse et Montauban, Mohamed Merah, délinquant multirécidiviste, qui souffrait de troubles psychologiques, parti un temps en Afghanistan et qui professait des opinions islamistes, suscite une controverse sur de possibles failles dans sa surveillance.

Les choix tactiques faits par le Raid pour l'appréhender sont aussi sur la sellette.

Jeudi, après la mort de Mohamed Merah, M. Sarkozy avait annoncé le renforcement de l'arsenal pénal de lutte contre le terrorisme, précisant vouloir instaurer des "peines de prison" pour ceux qui en font l'apologie.

Première publication : 24/03/2012

  • FRANCE

    Mohamed Merah tué après un assaut du Raid

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le tueur a contacté FRANCE 24 : "Ce n’est que le début", a-t-il affirmé

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)