Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Après moi, le déluge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: élection sous tension

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Veille de scrutin en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... : à J-1 du scrutin, le pays inquiet (Partie 1)

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

RDC : la ferme des anciens combattants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Xavier Dolan nous fait trembler !

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Marathon de Boston, un an après

En savoir plus

FOCUS

Les Algériens de France : un vote courtisé

En savoir plus

  • En direct : une élection jouée d'avance en Algérie ?

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Crise ukrainienne : accrochages dans l'Est, les diplomates réunis à Genève

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

FRANCE

Un rassemblement, en mémoire de Mohamed Merah à Toulouse, interdit par la police

©

Vidéo par Karim HAKIKI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/03/2012

Samedi à Toulouse, dans l'ancien quartier de Mohamed Merah, la police a dissuadé une trentaine de personnes de manifester en souvenir de Mohamed Merah et en soutien à sa mère. Sur les lieux, plusieurs habitants ont condamné les assassinats.

AFP - La police a dissuadé samedi après-midi une trentaine de personnes de manifester en souvenir de Mohamed Merah et en soutien à sa mère dans le quartier d'origine du tueur au scooter, a constaté un journaliste de l'AFP.

Une dizaine de véhicules de CRS s'étaient discrètement garés dans le quartier populaire des Izards au nord de Toulouse, à quelques centaines de mètres de la place des Faons, lieu où était annoncé un rassemblement sur les réseaux sociaux.

Aucune manifestation n'avait été déclarée officiellement aux autorités, et le rassemblement était interdit, a indiqué une responsable de la police.

La régie de transport Tisseo avait détourné la ligne de bus traversant le quartier et fermé l'accès au métro le plus proche jusqu'à samedi soir.

Des groupes de quelques personnes ont stationné sur la place de 15H00 à 16H00 sans vraiment s'agglomérer, les garçons restant à l'écart, hostiles à la présence des médias, tandis que quelque jeunes filles, dont l'une en voile intégral noir, s'exprimaient.

Cette dernière a expliqué que le but de l'initiative était "d'acheter des roses rouges et blanches" pour aller les porter au quartier du Mirail devant le domicile de la mère de Mohamed Merah, relâchée vendredi soir après trois jours de garde à vue.

Peu après 16H00, ces quelques jeunes filles, essentiellement accompagnées d'enfants, ont formé un cortège qui a tenté de se diriger vers la station de métro suivante. Elles ont été interceptées quelques centaines de mètres plus loin.

Sur le lieu du rassemblement, plusieurs habitants du quartier, hommes et femmes d'origine maghrébines, disaient ne pas connaître ces manifestantes tandis que le médiateur local de Tisseo, de même origine, ajoutait : "Ici tout le monde condamne ces assassinats".


 

Première publication : 24/03/2012

  • FUSILLADE DE TOULOUSE

    Les musulmans rendent hommage aux victimes de Merah à la Grande Mosquée de Paris

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)