Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Opep : le bras de fer entre l'Arabie saoudite et l'Iran continue

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Shimon Peres, ou la bataille "domquichottesque" pour la paix"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nicolas Sarkozy, ses amis, ses affaires, ses emmerdes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Débat Trump vs Clinton : les réactions sur la Toile

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Débat Juncker - Schulz : "Quel avenir pour l'Europe ?"

En savoir plus

LE DÉBAT

Débat Clinton - Trump : qui a gagné le premier round ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les attentats ne suffisent pas à expliquer les chiffres du chômage"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les propos de Patrick Buisson ne me touchent pas"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : aux États-Unis, le mouvement "Buy Black" prend de l’ampleur

En savoir plus

FRANCE

Le frère de Mohamed Merah déféré devant un juge antiterroriste

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/03/2012

Interpellé mercredi à son domicile, Abdelkader Merah, frère aîné du tueur présumé des tueries de Toulouse et Montauban, sera présenté à un juge antiterroriste ce dimanche, pour une probable mise en examen. Sa compagne a été libérée de sa garde à vue.

AFP - Abdelkader Merah, frère aîné de Mohamed, le "tueur au scooter" de Toulouse, tombé jeudi sous les balles du Raid après avoir abattu sept personnes, va être présenté dimanche à un juge anti-terroriste, a annoncé dimanche l'avocat de sa compagne, libérée

Mohamed Merah avouait éprouver un "plaisir infini" à tuer

Le tueur au scooter, Mohamed Merah, tombé jeudi sous les balles du Raid après avoir abattu sept personnes, a déclaré aux policiers qui tentaient d'obtenir sa reddition qu'il regrettait d'avoir manqué "la rentrée des classes à l'école juive" ce qui lui aurait permis de tuer plus d'enfants, rapporte le JDD dans son édition de dimanche.

Le journal, qui cite des policiers ayant participé à la négociation, dit le "plaisir infini" avoué par le meurtrier au cour de ses actions meurtrières. Il ne voulait pas finir en kamikaze pour pouvoir multiplier les actions "voir ses victimes", les "toucher" et les filmer, selon les enquêteurs. (AFP)

 

au terme de 4 jours de garde à vue.

"C'est un soulagement pour elle mais elle est également effondrée car son mari va être déféré", a déclaré à l'AFP l'avocat de cette femme, Guy Debuisson: "elle découvre la vie secrète d'un homme".

"J'ai déjà dit qu'il n'y avait rien dans le dossier contre ma cliente, ce n'était pas un artifice, elle ignorait la vie réelle et secrète de son mari, sous réserve que ceci soit prouvé par l'enquête", a ajouté l'avocat.

"En fonction des éléments qui ressortent de l'enquête, il parait évident que le mari a les plus grandes chances d'être incarcéré", a-t-il estimé, au sujet d'Abdelkader Merah.

Le couple avait été interpellé à son domicile mercredi à Auterive, à 40 km au sud de Toulouse.

Abdelkader Merah, 29 ans, s'est dit "fier" des actes de son frère cadet, a indiqué la police. Il nie l'avoir aidé à tuer ses sept victimes mais a indiqué aux enquêteurs l'avoir accompagné chez un concessionnaire Yamaha où il était client.

Mohamed Merah s'était rendu le 6 mars chez Yamaha pour demander en vain comment désactiver le système de géolocalisation d'un scooter T MAX qu'il venait de voler.



Première publication : 25/03/2012

  • FUSILLADE DE TOULOUSE

    Abdelkader Merah nie avoir aidé son frère

    En savoir plus

  • FUSILLADE DE TOULOUSE

    Un rassemblement, en mémoire de Mohamed Merah à Toulouse, interdit par la police

    En savoir plus

  • FUSILLADE DE TOULOUSE

    Le plan Vigipirate écarlate a été levé dans la région Midi-Pyrénées

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)