Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au Paris-SG

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Sports

Laure Manaudou guidera l'équipe de France aux JO de Londres

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/03/2012

Qualifiée sur 100 m et 200 m dos, Laure Manaudou sera la figure de proue de la natation française aux JO de Londres après les performances contrastées de Bernard, Stravius et Duboscq. Un retour gagnant pour la championne.

AFP - La plus grande star de la natation française, Laure Manaudou, a réussi son retour et guidera l'équipe de France aux jeux Olympiques de Londres (28 juillet-4 août), où ses champions Alain Bernard, Jérémy Stravius ou Hugues Duboscq joueront les seconds rôles.

Manaudou, qualifiée sur 100 m et 200 m dos après près de trois ans d'absence, mènera une équipe composée de 29 nageurs (17 garçons, 12 filles), mais privée en individuel de son champion olympique (100 m libre) Alain Bernard, de son champion du monde Jérémy Stravius (100 m dos) et de son triple médaillé olympique Hugues Duboscq (100 m et 200 m brasse).

Le triple médaillé mondial Frédérick Bousquet, lui, n'est même pas sélectionné en relais.

Les Français auront fort à faire pour monter au niveau des Australiens ou des Américains mais ils pourront compter sur une solide relève incarnée par Yannick Agnel, 19 ans, Florent Manaudou, 21 ans, ou Camille Muffat, 22 ans.

Laure Manaudou, deuxième championne olympique française de l'histoire en 2004 après Jean Boiteux (1952) et triple championne du monde, a elle réussi son pari de participer à ses 3es jeux Olympiques à 25 ans.

Jadis spécialiste du 400 m libre, elle s'est concentrée sur le dos pour enlever deux billets individuels. Après avoir eu une petite fille en avril 2010 Frédérick Bousquet, elle a replongé avec plaisir et peut viser un podium à Londres, motivée par la présence de son jeune frère, Florent, sélectionné sur 50 m libre. Seule ombre au tableau, l'absence de Bousquet, qui a échoué sur la voie olympique.

Dans son sillage, les filles françaises, rentrées bredouilles des JO-2008, retrouvent le sourire avec aussi Muffat, double médaillée mondiale 2011 et impressionnante sur 200 m et 400 m libre.

L'autre grand espoir de médaille est Camille Lacourt, co-champion du monde sur 100 m dos avec Jérémy Stravius, qui caracole en tête des bilans mondiaux.

En revanche, les sprinteurs français, sensationnels il y a quatre ans avec en tête un Bernard fort de trois records du monde, sont en retrait. Agnel, vainqueur du 100 m libre, a signé la 4e performance mondiale de l'année (48.02), à près d'une seconde du +missile+ australien, James Magnussen (47.10).

Première publication : 25/03/2012

  • NATATION

    James Magnussen, nouveau "Missile" des bassins australiens

    En savoir plus

  • NATATION

    JO : Alain Bernard ne défendra pas son titre sur 100 mètres nage libre

    En savoir plus

  • NATATION

    Camille Lacourt décroche l'argent en 50 mètres dos, dixième médaille française

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)