Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Afrique

Les Sénégalais se rendent aux urnes pour le second tour

©

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/03/2012

Les 11 900 bureaux de vote du Sénégal ont ouvert leur porte pour le second tour de l'élection présidentielle qui doit départager le président sortant, Abdoulaye Wade (à droite), de son ex-Premier ministre, Macky Sall.

AFP - Les Sénégalais votent dimanche pour le second tour de l'élection présidentielle devant départager le chef de l'Etat sortant Abdoulaye Wade et son ex-Premier ministre Macky Sall, qui, fort du soutien de toute l'opposition, part favori.

Près de 5,3 millions d'électeurs sont appelés à voter. Les quelques 11.900 bureaux de vote du pays seront ouverts de 08H00 à 18H00 (locales et GMT).

La campagne a donné lieu à quelques incidents violents entre partisans des deux

candidats, sans commune mesure toutefois avec les manifestations et les violences qui avaient précédé le premier tour du 26 février et avaient fait de six à 15 morts et au moins 150 blessés.

Candidat à sa propre succession, Abdoulaye Wade, 85 ans, au pouvoir depuis 2000, aborde ce second tour dans une position relativement inconfortable.

S'il est arrivé en tête du premier tour avec 34,81% des voix, c'est son challenger Macky Sall (26,58%) qui semble rassembler le plus largement.

M. Sall, 50 ans, a obtenu le ralliement de tous les autres candidats éliminés qui ont appelé à voter pour lui pour barrer la route au sortant dont ils jugent la candidature "anticonstitutionnelle" après deux mandats.

Macky Sall dispose également du soutien de nombreuses organisations de la société civile, de mouvements de jeunes comme "Y'en a marre", de personnalités telles que le célèbre chanteur populaire Youssou Ndour.

Sur le papier, si ces soutiens se concrétisent dans les urnes, il peut l'emporter avec plus de 60% des voix. M. Wade compte quant à lui sur les abstentionnistes du premier tour (48,42%).

Environ 18.000 membres de la Commission électorale nationale autonome (Céna) veilleront à ce que le scrutin se tienne dans des conditions de sécurité et de transparence, comme au premier tour.

Face au risque de possibles dérapages, la Céna a invité les deux camps de "s'abstenir de faire une quelconque déclaration prématurée sur les résultats".

Au total, quelque 300 observateurs étrangers vont surveiller le vote, notamment de l'Union africaine (UA) et de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao);

Le Sénégal est souvent cité comme l'un des rares exemples de démocratie en Afrique, en particulier en Afrique de l'Ouest régulièrement secouée par des violences politico-militaires, comme en témoigne le coup d'Etat qui a renversé jeudi au Mali voisin le président Amadou Toumani Touré.
 

Première publication : 25/03/2012

  • PRÉSIDENTIELLE SÉNÉGALAISE

    Wade-Sall : un second tour suivi de près dans un contexte régional difficile

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE SÉNÉGALAISE

    Macky Sall, l'homme défie Abdoulaye Wade au second tour

    En savoir plus

  • Émission spéciale : le premier tour de la présidentielle sénégalaise vu par nos Observateurs

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)