Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'Afrique, le continent des possibles ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Lieux saints partagés" : une exposition sur l'art de coexister

En savoir plus

FOCUS

La République en marche à l'épreuve de la démocratie interne

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Au fil de la Vézère, un patrimoine qui remonte à la préhistoire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La fin est proche" pour Mugabe

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La réforme fiscale de Trump franchit un nouveau cap

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Environnement : "Non, il n'est pas trop tard"

En savoir plus

Afrique

Le président Omar el-Béchir participera au sommet arabe de Bagdad jeudi

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/03/2012

Le président soudanais se rendra jeudi en Irak pour participer à un sommet arabe, défiant ainsi le mandat d'arrêt émis à son encontre par la Cour pénale internationale (CPI) pour génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre au Darfour.

AFP - Le président soudanais Omar el-Béchir, sous le coup d'un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI), participera au sommet arabe prévu jeudi à Bagdad, selon un communiqué de la présidence irakienne dimanche.

"Lors d'un entretien téléphonique avec le président Jalal Talabani, le président soudanais Omar el-Béchir lui a annoncé qu'il dirigerait lui-même la délégation de son pays au sommet arabe à Bagdad cette semaine", selon le texte.

Le 14 mars, le ministère irakien des Affaires étrangères avait indiqué que "la protection du président Béchir (serait) garantie à 100% à l'instar de celle de tous les invités au sommet".

M. Béchir est depuis 2009 sous le coup d'un mandat d'arrêt de la CPI qui l'accuse de génocide, de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre commis à l'encontre des habitants de la région soudanaise du Darfour en guerre.

L'Irak n'est pas signataire du Statut de Rome, fondateur de la CPI, et n'a en théorie pas l'obligation de lui livrer le président soudanais.

M. Béchir ne reconnaît pas la compétence de la CPI qu'il défie en voyageant à l'étranger, même dans des pays signataires du Statut de Rome.

Première publication : 25/03/2012

  • DARFOUR

    Le ministre soudanais de la Défense visé par un mandat d'arrêt de la CPI

    En savoir plus

  • SOUDAN

    Le président Omar el-Béchir effectue une visite controversée en Libye

    En savoir plus

  • SOUDAN

    Les violences au Darfour limitent la capacité d'action des Casques bleus

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)