Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Vaudeville sino-américano-britannique"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Faillite du groupe britannique de BTP Carillion : mais que s'est-il donc passé ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Natalité : vers la fin de "l'exception française?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Bénin : mobilisation générale contre la suppression du droit de grève

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Calais : plus jamais de "jungle"

En savoir plus

LE DÉBAT

Macron à Calais : quelle politique migratoire ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Philippe Martinez : "La France a un devoir d'accueil, elle a toujours été une terre d'asile"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Xavier Emmanuelli : "Il faut accueillir les migrants"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Espionnage : les secrets des hommes de l'ombre dévoilés

En savoir plus

Afrique

Le président Omar el-Béchir participera au sommet arabe de Bagdad jeudi

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/03/2012

Le président soudanais se rendra jeudi en Irak pour participer à un sommet arabe, défiant ainsi le mandat d'arrêt émis à son encontre par la Cour pénale internationale (CPI) pour génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre au Darfour.

AFP - Le président soudanais Omar el-Béchir, sous le coup d'un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI), participera au sommet arabe prévu jeudi à Bagdad, selon un communiqué de la présidence irakienne dimanche.

"Lors d'un entretien téléphonique avec le président Jalal Talabani, le président soudanais Omar el-Béchir lui a annoncé qu'il dirigerait lui-même la délégation de son pays au sommet arabe à Bagdad cette semaine", selon le texte.

Le 14 mars, le ministère irakien des Affaires étrangères avait indiqué que "la protection du président Béchir (serait) garantie à 100% à l'instar de celle de tous les invités au sommet".

M. Béchir est depuis 2009 sous le coup d'un mandat d'arrêt de la CPI qui l'accuse de génocide, de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre commis à l'encontre des habitants de la région soudanaise du Darfour en guerre.

L'Irak n'est pas signataire du Statut de Rome, fondateur de la CPI, et n'a en théorie pas l'obligation de lui livrer le président soudanais.

M. Béchir ne reconnaît pas la compétence de la CPI qu'il défie en voyageant à l'étranger, même dans des pays signataires du Statut de Rome.

Première publication : 25/03/2012

  • DARFOUR

    Le ministre soudanais de la Défense visé par un mandat d'arrêt de la CPI

    En savoir plus

  • SOUDAN

    Le président Omar el-Béchir effectue une visite controversée en Libye

    En savoir plus

  • SOUDAN

    Les violences au Darfour limitent la capacité d'action des Casques bleus

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)