Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ouganda : Dominic Ongwen comparaît devant la CPI

En savoir plus

FOCUS

Auschwitz, symbole d'une entreprise de mort programmée et industrielle

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La Shoah racontée dans le cinéma et la littérature

En savoir plus

SUR LE NET

La beauté noire à l'heure du web 2.0

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"En arrivant à Auschwitz, les Soviétiques ont trouvé un immense cimetière"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 2)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Colombie : le président convaincu "que les Farc veulent la paix"

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Tsipras en Grèce, la naissance d'une nouvelle Europe ? (partie 2)

En savoir plus

Afrique

Le président Omar el-Béchir participera au sommet arabe de Bagdad jeudi

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/03/2012

Le président soudanais se rendra jeudi en Irak pour participer à un sommet arabe, défiant ainsi le mandat d'arrêt émis à son encontre par la Cour pénale internationale (CPI) pour génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre au Darfour.

AFP - Le président soudanais Omar el-Béchir, sous le coup d'un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI), participera au sommet arabe prévu jeudi à Bagdad, selon un communiqué de la présidence irakienne dimanche.

"Lors d'un entretien téléphonique avec le président Jalal Talabani, le président soudanais Omar el-Béchir lui a annoncé qu'il dirigerait lui-même la délégation de son pays au sommet arabe à Bagdad cette semaine", selon le texte.

Le 14 mars, le ministère irakien des Affaires étrangères avait indiqué que "la protection du président Béchir (serait) garantie à 100% à l'instar de celle de tous les invités au sommet".

M. Béchir est depuis 2009 sous le coup d'un mandat d'arrêt de la CPI qui l'accuse de génocide, de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre commis à l'encontre des habitants de la région soudanaise du Darfour en guerre.

L'Irak n'est pas signataire du Statut de Rome, fondateur de la CPI, et n'a en théorie pas l'obligation de lui livrer le président soudanais.

M. Béchir ne reconnaît pas la compétence de la CPI qu'il défie en voyageant à l'étranger, même dans des pays signataires du Statut de Rome.

Première publication : 25/03/2012

  • DARFOUR

    Le ministre soudanais de la Défense visé par un mandat d'arrêt de la CPI

    En savoir plus

  • SOUDAN

    Le président Omar el-Béchir effectue une visite controversée en Libye

    En savoir plus

  • SOUDAN

    Les violences au Darfour limitent la capacité d'action des Casques bleus

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)