Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

Asie - pacifique

Fusée nord-coréenne : Pékin et Washington expriment leur inquiétude

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/03/2012

Les présidents américain et chinois se sont rencontrés, ce lundi, en marge d'un sommet sur le nucléaire organisé en Corée du Sud. Les deux hommes ont fait part de leur préoccupation quant au projet de lancement d'une fusée par la Corée du Nord.

AFP - Le président chinois Hu Jintao a exprimé lundi "de grandes inquiétudes" sur le projet de lancement d'une fusée par la Corée du Nord, lors d'une rencontre avec son homologue américain Barack Obama, a affirmé un responsable américain, à l'issue de la rencontre.

Ben Rhodes, vice-conseiller à la sécurité nationale, a indiqué à la presse que la Corée du Nord avait été un des premiers sujets abordés par les deux hommes, lors de cette entrevue en marge du sommet de deux jours consacré au nucléaire, qui s'est ouvert lundi.

"Les deux dirigeants se sont mis d'accord pour coordonner étroitement leur réponse à cette provocation potentielle, faire part de notre grande inquiétude aux Nord-Coréens, et, si nécessaire, réfléchir aux actions à entreprendre en cas du lancement du satellite", a ajouté le responsable américain.

"Etant donné les liens de la Chine avec la Corée du Nord, son influence sur la Corée du Nord, le président estimait très important que l'on travaille étroitement avec la Chine et que la Chine envoie un message fort à la Corée du Nord", a-t-il encore dit.

La Chine est le seul allié de poids de Pyongyang et joue un rôle de bouée économique pour ce pays en ruine.

Le régime communiste de Pyongyang avait semé la consternation en annonçant le 16 mars le lancement, prévu pour la mi-avril, d'une fusée longue portée transportant un satellite, à usage civil.

Les Etats-Unis et leurs alliés dénoncent un tir déguisé de missile, en infraction aux résolutions de l'ONU, qui interdisent à la Corée du Nord de procéder à des essais nucléaires ou balistiques.

Première publication : 26/03/2012

  • CORÉE DU NORD

    En Corée du Sud, Barack Obama exhorte Pékin à faire pression sur Pyongyang

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD -JAPON

    Fusée nord-coréenne : Tokyo prépare son système antimissile

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Pyongyang entend lancer un satellite "pacifique" malgré les pressions de l'ONU

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)