Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

La toile dénonce les incursions russes en Ukraine

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président du Parlement nigérien inquiété dans une affaire de trafic de bébés

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime les socialistes"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

BCE : la semaine de Mario Draghi ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'agneau russe"

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

SUR LE NET

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

En savoir plus

SUR LE NET

Des militants anti-avortement s'opposent au "Ice Bucket Challenge"

En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, au moins sept morts

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Un présumé recruteur pour le jihad en Syrie arrêté à Nice

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipe

    En savoir plus

  • UE : Tusk président du Conseil, Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Situation toujours aussi confuse au lendemain du coup d’État au Lesotho

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

  • Vidéo : à Novoazovsk, "il semblerait que les Russes soient déjà partis"

    En savoir plus

  • Offensive irakienne et frappes américaines contre l'EI à Amerli

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE pose un ultimatum à la Russie avant de nouvelles sanctions

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

FRANCE

L’oncle de Merah : "Mohamed a changé en prison"

Vidéo par Sammy BERRAHMOUN

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/03/2012

Joint au téléphone en Algérie par FRANCE 24, l'oncle maternel de Mohamed Merah, l'auteur des tueries de Toulouse et de Montauban, est revenu sur le parcours chaotique de son neveu. Djamel Aziri a également évoqué la question des obsèques du tueur.

De l’autre côté de la Méditerranée, en Algérie, la famille de Mohamed Merah est "effondrée et sous le choc", selon l’oncle maternel de l’auteur des tueries de Toulouse et de Montauban, qui s'est confié ce lundi à FRANCE 24.

Mauvais rêve

Abdelkader Merah incarcéré à Fresnes

AFP - Abdelkader Merah, frère aîné du "tueur au scooter", est détenu depuis dimanche soir au quartier d'isolement de la maison d'arrêt de Fresnes (Val-de-Marne), a-t-on appris lundi de source syndicale.

M. Merah "est arrivé vers 20H00" dimanche à la maison d'arrêt et placé en quartier d'isolement, a précisé à l'AFP Vincent Le Dimeet, du syndicat FO-Pénitentiaire.

Abdelkader Merah a été mis en examen et écroué dimanche pour complicité d'assassinats, des faits qu'il nie, refusant d'être un "bouc émissaire".



"Nous avons été très surpris quand on a appris que la police française avait cerné l’appartement de mon neveu, et choqué qu’il soit le tueur en question", explique Djamel Aziri, joint par téléphone en Algérie. Depuis, notre famille est effondrée et nous avons l’impression qu’il s’agit d’un mauvais rêve parce que Mohamed était un jeune homme qui aimait la vie".

Selon M. Aziri, ce sont les fréquentations des milieux islamistes radicaux dans les prisons françaises (Mohamed Merah a purgé plusieurs peines de prison en France pour divers délits, NDLR) qui ont influencé le comportement de son neveu. "Mohamed a changé depuis son dernier séjour en prison, il est indéniable qu’il n’était plus le même, il était comme transformé", note-t-il.

Toutefois, il ne pense pas que le frère aîné de Mohamed Merah, Abdelkader, ait pu influencer le tueur qui a revendiqué l’assassinat de sept personnes entre les 11 et 19 mars. Abdelkader Merah, connu par les services de police pour son engagement de longue date en faveur d'un islam radical, a été mis en examen et écroué dimanche pour complicité d'assassinats. "Marqué par le divorce de ses parents alors qu’il n’avait que six ans, Mohamed était un personnage solitaire et renfermé au sein de la famille, notamment à cause de sa situation sociale. Il n’a pas pu être influencé par son grand frère", juge M. Aziri.
 
Où inhumer Mohamed Merah ?

En ce qui concerne le devenir de la dépouille de Mohamed Merah, abattu le 22 mars en France, l’oncle du tueur a confirmé les informations faisant état de la volonté familiale de transférer le corps en Algérie. "Il y a des démarches en cours actuellement pour amener sa dépouille sur la terre natale de ses ancêtres et organiser ses obsèques" dans la région de Médéa (80 km au sud d'Alger) d'où son père est originaire, a déclaré M. Aziri. Et d’ajouter : "je pense que ses parents se sont entendus pour l’enterrer auprès de ses grands-parents, car il y a des craintes que sa tombe ne soit pas bien traitée en France". Jusqu’ici, les autorités françaises n’ont toujours pas restitué le corps à la famille.

L'oncle de Mohamed Merah se confie à FRANCE 24


Toutefois, certains médias français ont rapporté ce lundi que les autorités algériennes n'étaient pas favorables à une telle initiative. Contacté par FRANCE 24, le ministère algérien des Affaires étrangères n’a pas donné suite aux sollicitations visant à confirmer cette information.

Côté français, le service de presse du ministère des Affaires étrangères indique ne pas avoir consulté Alger au sujet de cette affaire. "La question de l’inhumation est une question d’ordre privé qui ne nous concerne pas, si la famille désire rapatrier le corps du terroriste, elle doit entreprendre les démarches avec les autorités algériennes", explique-t-on du côté du Quai d’Orsay.

 

Première publication : 26/03/2012

  • FUSILLADE DE TOULOUSE

    Ouverture d'une information judiciaire à l'encontre d'Abdelkader Merah

    En savoir plus

  • FUSILLADE DE TOULOUSE

    Une marche silencieuse contre le racisme organisée à Paris

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)