Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Evgeny Morozov, l'anti-conformiste du Web

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

START-UP : La tentation de l'étranger ?

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : La francophonie à la traîne !

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Véronique Morali, présidente du Women's Forum et du directoire de Webedia

En savoir plus

Ukraine et Syrie: quelles gestions des crises?

En savoir plus

Virus Ebola et Budget français : psychose et combat diplomatique

En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Crise politico-sportive : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Foot européen : carton plein pour les cadors, à l'exception de la Juve

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

  • De nouveaux heurts à Hong Kong font 20 blessés

    En savoir plus

  • Tempête dans l'Himalaya : le bilan humain s'alourdit

    En savoir plus

  • Paul McCarthy renonce à regonfler sa sculpture plastique vandalisée à Paris

    En savoir plus

  • Ebola : la course au vaccin bat son plein

    En savoir plus

  • Vidéo : l'organisation de l'EI dispose-t-elle d'avions de chasse ?

    En savoir plus

  • Défiant la loi, le maire de Rome enregistre 16 mariages gays

    En savoir plus

  • Nouvelle attaque meurtrière des rebelles ougandais dans un village du Nord-Kivu

    En savoir plus

  • Hong Kong : les manifestants réinvestissent un campement

    En savoir plus

  • Étudiants disparus au Mexique : le chef d'un cartel arrêté

    En savoir plus

Amériques

Le pape Benoît XVI arrive à Cuba

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/03/2012

Le pape Benoît XVI est attendu ce lundi à Cuba, où l’Église catholique, bien que minoritaire, est l'interlocuteur privilégié du régime castriste. Un rôle que le Vatican entend bien voir se renforcer.

AFP - Après le très catholique Mexique, le pape Benoît XVI arrive lundi dans une Cuba multi-confessionnelle, où l'Eglise catholique est minoritaire mais jouit, en l'absence de toute opposition légale, d'un rôle d'interlocuteur privilégié du régime communiste qu'il s'efforcera de renforcer.

Benoît XVI a donné le ton dans l'avion qui l'emmenait vendredi au Mexique, en affirmant que le marxisme "comme il a été conçu, ne répond plus à la réalité" et qu'"il convient de trouver de nouveaux modèles". Et en soulignant aussitôt la volonté des catholiques "d'aider à un dialogue constructif pour éviter les traumatismes".

"Il est évident que l'Eglise est toujours du côté de la liberté de conscience, de la liberté de religion", a-t-il ajouté en assurant qu'à Cuba "de simples fidèles catholiques contribuent à ce chemin en avant".

Pas de confrontation à attendre pour autant entre le pape qui s'affirme ""dans une continuité absolue" du voyage historique de Jean Paul II sur l'île en janvier 1998 et le régime déterminé à le recevoir avec "affection et respect".

L'archévêque de Santiago, où le pape entame sa visite lundi, a désamorcé la situation : "Le Saint-Siège connaît parfaitement les dispositions idéologiques du gouvernement cubain" et celui-ci "connaît le point de vue de l'Eglise", a expliqué Mgr Dionisio Garcia.

"Je pense que cela n'aura aucune répercussion", a ajouté Mgr Garcia en soulignant que "ce qu'a dit le pape est évident", car "le marxisme, comme il a été conçu, doit être dépassé et révisé, et pas seulement à Cuba".

Le gouvernement cubain a lui aussi minimisé ces propos : à Cuba, "le projet social est en perfectionnement constant, décidé et construit de manière originale, démocratique, et nous écouterons avec respect le pape", a répondu vendredi le ministre cubain des Affaires étrangères Bruno Rodriguez.

A l'instar de Jean Paul II en 1998, le pape n'a pas prévu de rencontre avec des opposants. Benoît XVI "connaît bien la réalité cubaine" et le fait "qu'il reçoit ou non (des opposants) ne signifie pas qu'il soit étranger" à leur situation, a expliqué samedi Mgr Garcia.

En revanche, le Vatican a indiqué que le pape serait "disponible" pour une éventuelle rencontre avec le père de la Révolution cubaine Fidel Castro, retiré du pouvoir en 2006.

Fidel Castro avait été le maître d'oeuvre de la visite de Jean Paul II, "un homme d'une grande bonté et réellement noble", avait-il affirmé après une première rencontre au Vatican en novembre 1996 qui avait eu sur lui "un impact très fort".

Les médias étaient également à l'affût d'une possible rencontre avec le très croyant président vénézuélien Hugo Chavez qui soigne un cancer à Cuba et qui est arrivé dimanche à La Havane pour y suivre une radiothérapie de quelques jours.

Le pape dispose dans son emploi du temps de deux périodes de repos où il pourrait avoir des rencontres imprévues : mardi après son arrivée à La Havane à l'heure du déjeuner, et mercredi, entre une messe publique le matin et son départ dans l'après-midi.

Accueilli lundi en début d'après-midi par le président Raul Castro à son arrivée à Santiago de Cuba, le pape célèbre une messe publique avant de se retirer au sanctuaire de la Vierge de la Charité d'El Cobre, à une trentaine de kilomètres, où il passe la nuit.

Après une brève visite au sanctuaire mardi matin, il s'envole pour La Havane où il doit être officiellement reçu par Raul Castro en fin d'après-midi, puis dîner avec les évêques cubains.

Mercredi matin, Benoît XVI célèbre une grande messe publique sur l'emblématique place de la Révolution de La Havane, avant de prononcer un ultime discours à l'aéroport avant de quitter Cuba à 17H00 (22H00 GMT).

Première publication : 26/03/2012

  • RELIGION

    À l'occasion de Noël, le pape demande la fin des violences en Syrie

    En savoir plus

  • RELIGION

    En visite au Bénin, Benoît XVI dénonce la "corruption" qui afflige l'Afrique

    En savoir plus

  • PUBLICITÉ

    Benetton retire une de ses affiches montrant le pape embrassant l'imam d'Al-Azhar

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)