Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Amériques

Benoît XVI appelle les Cubains à "constuire une société rénovée"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/03/2012

Au premier jour de sa visite à Cuba où il a été accueilli par le président Raoul Castro, le pape a célébré une messe dans la ville de Santiago de Cuba. Il a notamment appelé les fidèles, présents en nombre, à "construire une société rénovée".

AFP - Après le très catholique Mexique, le pape Benoît XVI est arrivé lundi dans une Cuba multi-confessionnelle en affirmant qu'il venait en "pèlerin de la charité" et portait "dans (son) coeur les justes aspirations et les désirs légitimes de tous les Cubains".

"Je porte dans mon coeur les justes aspirations et les désirs légitimes de tous les Cubains, où qu'ils se trouvent", a affirmé le pape à son arrivée à Santiago de Cuba, à 900 km au sud-est de La Havane, où il poursuivra mardi sa visite de 48 heures à Cuba.

Benoît XVI a rappelé "la visite historique" de son prédécesseur Jean Paul II en 1998, "qui a laissé une empreinte indélébile dans l'âme des Cubains".

"Un des fruits importants de cette visite a été l'inauguration d'une nouvelle étape dans les relations entre l'Église et l'État cubain, avec un esprit de meilleure collaboration et confiance, bien que demeurent encore de nombreux aspects sur lesquels on peut et on doit avancer, spécialement dans celui qui se réfère à l'apport imprescriptible que la religion est appelée à développer dans le domaine public de la société", a-t-il noté.

"Je suis convaincu que Cuba (...) regarde déjà vers demain et s'efforce pour cela de rénover et d'élargir ses horizons", a poursuivi le pape en référence à l'ouverture en cours du régime communiste.

"L'Église, de son côté, a su contribuer avec diligence à la promotion de ces valeurs à travers sa mission pastorale généreuse et désintéressée, et elle renouvelle son intention de continuer à travailler inlassablement pour mieux servir tous les Cubains", a-t-il conclu.

"Cuba vous reçoit avec affection et respect et elle s'honore de votre présence", avait auparavant affirmé le président Raul Castro dans son message de bienvenue à l'aéroport.

"Vous trouverez ici un peuple solidaire et cultivé", a souligné Raul Castro avant de faire l'apologie de la lutte de Cuba pour "l'indépendance, la justice et la liberté".

Trois heures après son arrivée, Benoît XVI a célébré une messe publique devant quelque 200.000 personnes -dont le président Castro, assis au premier rang- et appelé les Cubains à "construire une société ouverte et rénovée".

"Je désire lancer un appel pour que vous donniez un nouvel élan à votre foi (...) et qu'avec les armes de la paix, le pardon et la compréhension, vous luttiez pour construire une société ouverte et rénovée, une société meilleure, plus digne de l'homme, qui reflète davantage la bonté de Dieu", a affirmé le pape.

A l'instar de Jean Paul II en 1998, le pape n'a pas prévu de rencontre avec des représentants de l'opposition qui a dénoncé lundi plus d'une centaine d'arrestations préventives pour empêcher les dissidents de se manifester en présence du pape.

En revanche, le Vatican a indiqué que le pape serait "disponible" pour une éventuelle rencontre avec le père de la Révolution cubaine Fidel Castro, retiré du pouvoir depuis 2006 pour raisons de santé. Les médias étaient également à l'affût d'une possible rencontre avec le président vénézuélien Hugo Chavez, en traitement médical à La Havane.

Après une brève visite mardi matin au sanctuaire de la sainte patronne de Cuba, Benoît XVI devait s'envoler pour La Havane, où il doit être officiellement reçu par Raul Castro en fin d'après-midi avant de dîner avec les évêques cubains.

Mercredi matin, Benoît XVI célèbrera une grande messe publique sur l'emblématique place de la Révolution de La Havane, avant de prononcer un ultime discours à l'aéroport et de quitter Cuba à 17H00 (22H00 GMT).

Première publication : 27/03/2012

  • RELIGION

    Le pape Benoît XVI arrive à Cuba

    En savoir plus

  • RELIGION

    En visite au Mexique, le pape Benoît XVI appelle à combattre le trafic de drogue

    En savoir plus

  • RELIGION

    À l'occasion de Noël, le pape demande la fin des violences en Syrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)