Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

  • En direct : Hollande annonce des frappes aériennes en Irak dans un délai "court"

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

  • L'Australie déjoue des meurtres projetés par l'État islamique

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

Economie

L'Hadopi défend son utilité avant l'élection présidentielle française

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/03/2012

La haute autorité administrative française de lutte contre le téléchargement illégal a publié, ce mardi, un bilan vantant son action et soulignant la baisse du partage de fichiers illégaux depuis son entrée en fonction.

AFP - Près d'un an et demi après l'envoi de ses premiers avertissements, le téléchargement illégal a reculé en France et les offres légales gagnent en visibilité, se félicite l'Hadopi dans un document bilan publié mardi, s'appuyant sur différentes données dont les siennes.

"La comparaison entre les différentes sources disponibles met en évidence une nette tendance au recul du téléchargement en peer-to-peer (P2P)", indique l'Hadopi qui, dans sa lutte contre le téléchargement illégal, s'est concentrée sur ces réseaux peer-to-peer, système où les ordinateurs peuvent s'échanger des fichiers.

Entre octobre 2010 et décembre 2011, sur 755.015 dossiers d'abonnés ayant reçu au moins une recommandation, 95% de ceux ayant reçu le premier rappel ne se voient pas reprocher de nouveau comportement illicite. C'est le cas de 92% de ceux ayant reçu un deuxième rappel, et de 98% de ceux ayant reçu une troisième recommandation, indique l'Hadopi, qui y voit la preuve que "la réception d'une recommandation entraîne un changement de comportement".

En outre, 71% des abonnés en troisième phase ont contacté l'Hadopi, 25% de ceux en deuxième phase, et 6% en première phase, et "la plupart de ces personnes déclare s'engager à prendre des dispositions", poursuit la Haute autorité, qui estime que le dialogue avec l'Hadopi "conforte le changement de comportement".

Un ensemble d'autres données, citées dans ce document, viennent "attester d'une baisse du P2P", ajoute l'Hadopi. Selon des chiffres Nielsen, l'audience des sites proposant des liens vers des fichiers et applications peer-to-peer a ainsi baissé d'environ 17% en 2011. Selon Peer Media Technologies, les mises à disposition illicites d'oeuvres sur les réseaux P2P en France ont baissé d'environ 43% en 2011.

Parallèlement à ce recul du téléchargement illégal, "rien ne permet d'affirmer qu'il y a eu un report massif des usages vers les technologies de streaming (permettant d'écouter de la musique ou regarder des vidéos en continu sur internet, ndlr) ou de téléchargement direct", estime par ailleurs l'Hadopi.

La mesure de l'audience de ces sites par Médiamétrie/Netratings en décembre 2010 et décembre 2011 "aurait tendance à indiquer une stabilité dans les usages", poursuit-elle.

"Dans le même temps, la diversité des offres légales gagne en visibilité et certaines offres présentent de belles progressions", indique l'Hadopi, avec notamment "des signaux positifs sur la musique en ligne".

Première publication : 27/03/2012

  • INTERNET

    Téléchargement illégal : Hadopi aurait averti plus de 600 000 internautes

    En savoir plus

  • INTERNET

    Le président Nicolas Sarkozy se déclare prêt à revoir la loi Hadopi

    En savoir plus

  • INTERNET

    Le chemin de croix de l'Hadopi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)