Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Poutine veut affirmer la voie russe, quitte à se confronter à l’Occident"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : Bamako espère que les groupes du Nord signeront l'accord de paix

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ebola : le pire est-il passé ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Netanyahou à Washington : une visite controversée

En savoir plus

SUR LE NET

La police de Los Angeles accusée d'avoir tué un sans-abri

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les milliardaires, toujours plus nombreux

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le show Netanyahou"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La France, bonne et mauvaise élève"

En savoir plus

DÉBAT

Netanyahou aux États-Unis : coup de froid entre Israël et la Maison Blanche

En savoir plus

Economie

Le taux de croissance a atteint 1,7 % en 2011

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/03/2012

Le produit intérieur brut a progressé de 1,7 % en France en 2011, selon une nouvelle estimation de l'Insee publiée ce mercredi. L'institut souligne toutefois que la croissance a connu un sérieux ralentissment en fin d'année.

AFP - La croissance de l'économie française a atteint 0,2% au quatrième trimestre 2011 et 1,7% sur l'ensemble de l'année par rapport à 2010, selon une nouvelle estimation de l'Insee publiée mercredi, qui confirme la précédente.

Selon les chiffres détaillés de l'Institut de la statistique et des études économiques, la consommation des ménages a ralenti légèrement en fin d'année (+0,2% après +0,3% au troisième trimestre), mais la formation brute de capital fixe, autrement dit l'investissement, a nettement accéléré (+1,1% après +0,2%).

L'investissement des entreprises non financières s'est révélé particulièrement dynamique (+1,7%).

Globalement, la demande intérieure a donc contribué positivement à la croissance au dernier trimestre de l'année et sur l'ensemble de 2011.

De son côté, le commerce extérieur a apporté une contribution positive en fin d'année: les exportations ont augmenté au même rythme qu'au troisième trimestre (+1,2%) alors que les importations ont reculé (-1% après +0,6%). Sur l'ensemble de l'année, la contribution du solde des échanges commerciaux, un des points noirs de l'économie française, reste toutefois négative.

Au quatrième trimestre, ce sont les variations des stocks des entreprises qui ont pesé de manière négative sur la croissance.

Première publication : 28/03/2012

  • FRANCE

    Le chômage continue d'augmenter, la précarité s'aggrave

    En savoir plus

  • FRANCE

    Bercy revoit à la hausse ses prévisions de croissance pour 2012

    En savoir plus

  • INVESTISSEMENT

    Les pétrodollars qataris sont-ils bons pour l'emploi français ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)