Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Le président colombien Juan Manuel Santos ne "regrette pas" l'accord avec les FARC.

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : le Rwanda fait le pari de la haute-technologie

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Moïse Katumbi : "C’est un devoir pour moi d’aller sauver le peuple de RDC"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vidéo : en Colombie, l’art au service de la paix

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Referendum catalan : Madrid ou Barcelone... qui peut remporter le bras de fer ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Alstom bientôt sous pavillon allemand ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le football américain défie Donald Trump genou à terre

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tchadiens bientôt privés de sol américain

En savoir plus

LE DÉBAT

Kurdistan irakien : les Kurdes en position de force ? (partie 2)

En savoir plus

Economie

Le taux de croissance a atteint 1,7 % en 2011

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/03/2012

Le produit intérieur brut a progressé de 1,7 % en France en 2011, selon une nouvelle estimation de l'Insee publiée ce mercredi. L'institut souligne toutefois que la croissance a connu un sérieux ralentissment en fin d'année.

AFP - La croissance de l'économie française a atteint 0,2% au quatrième trimestre 2011 et 1,7% sur l'ensemble de l'année par rapport à 2010, selon une nouvelle estimation de l'Insee publiée mercredi, qui confirme la précédente.

Selon les chiffres détaillés de l'Institut de la statistique et des études économiques, la consommation des ménages a ralenti légèrement en fin d'année (+0,2% après +0,3% au troisième trimestre), mais la formation brute de capital fixe, autrement dit l'investissement, a nettement accéléré (+1,1% après +0,2%).

L'investissement des entreprises non financières s'est révélé particulièrement dynamique (+1,7%).

Globalement, la demande intérieure a donc contribué positivement à la croissance au dernier trimestre de l'année et sur l'ensemble de 2011.

De son côté, le commerce extérieur a apporté une contribution positive en fin d'année: les exportations ont augmenté au même rythme qu'au troisième trimestre (+1,2%) alors que les importations ont reculé (-1% après +0,6%). Sur l'ensemble de l'année, la contribution du solde des échanges commerciaux, un des points noirs de l'économie française, reste toutefois négative.

Au quatrième trimestre, ce sont les variations des stocks des entreprises qui ont pesé de manière négative sur la croissance.

Première publication : 28/03/2012

  • FRANCE

    Le chômage continue d'augmenter, la précarité s'aggrave

    En savoir plus

  • FRANCE

    Bercy revoit à la hausse ses prévisions de croissance pour 2012

    En savoir plus

  • INVESTISSEMENT

    Les pétrodollars qataris sont-ils bons pour l'emploi français ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)