Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

Economie

Les Brics tiennent leur 4e sommet à New Delhi

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/03/2012

Composé du Brésil, de la Russie, de l'Inde, de la Chine et de l'Afrique du Sud, le groupe des cinq pays émergents se réunit ce jeudi à New Delhi. La création d'une banque de développement commune sera, notamment, au programme des discussions.

AFP - Les dirigeants des cinq pays émergents réunis au sein du groupe des Brics ont ouvert jeudi à New Delhi leur quatrième sommet au cours duquel ils devraient discuter de la création de leurs premières institutions, telle une banque de développement, pour renforcer leurs relations.

La présidente du Brésil Dilma Rousseff, le Russe Dmitri Medvedev, le Chinois Hu Jintao et le Sud-Africain Jacob Zuma, ainsi que le Premier ministre indien, Manmohan Singh, ont ouvert le sommet par des échanges de poignées de main.

Les dirigeants devraient discuter de la création d'une banque d'investissement pour financer des projets d'infrastructures et de développement, une idée déjà débattue sous le nom de "South-South Bank" ou "Brics Bank".

"Ce serait un outil financier très puissant pour améliorer les opportunités commerciales et peut-être une étape majeure pour soutenir l'Union européenne dans ses efforts à surmonter la crise financière", a considéré mercredi le ministre brésilien du Commerce, Fernando Pimentel.

Mais le bloc des Brics, qui représente 40% de la population mondiale et compte pour 18% du Produit intérieur brut (PIB) de la planète, cherche aussi à transformer sa force économique croissante en influence diplomatique.

Leur groupe se heurte toutefois à des questions persistantes sur son unité face à des questions internationales de premier plan.

"Le concept des Brics représente, par dessus tout, le désir de ses membres d'apporter de la diversité à l'ordre mondial", jugeait dans un récent éditorial Brahma Chellaney, du Centre de recherche politique à New Delhi.

Première publication : 29/03/2012

COMMENTAIRE(S)