Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"En Pologne, le droit à l'avortement dans le collimateur du gouvernement"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Renégociation de l'Alena : aux États-Unis, le secteur automobile s'inquiète

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Monsieur le président, traitez les migrants humainement !"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tribune sur la "liberté d'importuner" : Catherine Deneuve précise sa pensée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Viols présumés en Centrafrique : non-lieu pour les soldats français soupçonnés

En savoir plus

LE DÉBAT

Révolutions arabes : que reste-t-il du vent de liberté ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Révolutions arabes : que reste-t-il du vent de liberté ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Mexique : le trafic de médicaments, un nouveau fléau florissant

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sandra Nkaké, une artiste inclassable de retour avec un nouvel album

En savoir plus

FRANCE

Mohamed Merah a finalement été enterré dans la banlieue toulousaine

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/03/2012

Mohamed Merah, l'auteur des tueries de Toulouse et Montauban, a été enterré ce jeudi après-midi, dans le carré musulman du cimetière de Cornebarrieu, près de Toulouse. L'Algérie, où réside son père, avait refusé d'accueillir sa dépouille.

AFP - Mohamed Merah a été mis en terre en catimini jeudi dans le carré musulman du cimetière de Cornebarrieu, dans la banlieue de Toulouse, ont constaté les journalistes de l'AFP.

Une fois le corps déposé dans la fosse creusée plus tôt dans l'après-midi, une quinzaine de participants, uniquement des hommes, jeunes pour la plupart, ont commencé à le recouvrir de terre à l'aide de pelles et de pioches.

Auparavant, ils avaient prié ensemble, ont constaté les journalistes tenus en dehors du cimetière, placé sous la surveillance des gendarmes et d'un hélicoptère.

Le cimetière, théoriquement fermé à cette heure-là, a été ouvert spécialement pour cette cérémonie en petit comité.

Les obsèques du tueur au scooter ont donc bien eu lieu après avoir donné lieu à un imbroglio d'une journée.

Elles ne pouvaient avoir lieu qu'en France, l'Algérie ayant refusé au dernier moment d'accepter que ce cadavre encombrant soit enterré sur son sol.

Programmées jeudi après-midi à 17H00 à Cornebarrieu, elles ont subi un nouveau contretemps quand le maire socialiste de Toulouse, Pierre Cohen, a annoncé les reporter de 24 heures et s'est tourné vers l'Etat pour qu'il trouve une autre solution. Un accord a finalement été trouvé entre toutes les parties prenantes.

Première publication : 29/03/2012

  • FRANCE

    Indésirable en Algérie, Mohamed Merah sera enterré en France

    En savoir plus

  • FRANCE - REPORTAGE

    Dans le quartier toulousain des Izards, sur les traces de Mohamed Merah

    En savoir plus

  • FRANCE

    Voyage au cœur du "djihadisme de terroir"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)