Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

EUROPE

Manifestation contre l'austérité : des heurts éclatent à Barcelone

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/03/2012

Des heurts ont éclaté à Barcelone en marge de la manifestation contre la réforme du travail et les mesures d'austérité annoncées par le gouvernement Rajoy. Les syndicats espagnols avaient appelé à une journée de grève générale.

AFP - Des violences ont éclaté jeudi à Barcelone, en marge de la manifestation organisée pour la grève générale en Espagne, entre des jeunes et les forces de l'ordre qui ont utilisé des balles en caoutchouc, a indiqué le ministère régional de l'Intérieur.


"La police a dû intervenir et a utilisé des balles en caoutchouc" face à un "groupe assez important" qui a provoqué "des incidents violents", a déclaré un porte-parole du ministère.

"Elles sont tirées au sol et rebondissent pour n'atteindre que les pieds". La police "ne peut pas les tirer en l'air", a-t-il précisé, ajoutant que la police avait aussi utilisé des fumigènes.

Le porte-parole a expliqué que le groupe de jeunes avait "brûlé de nombreux conteneurs et brisé la vitrine d'un magasin". "Ils ont brûlé tout ce qu'ils ont pu", a-t-il ajouté.

"Ils ont également incendié un café Starbucks mais le feu est éteint maintenant", a-t-il expliqué.

Des images de la télévision catalane ont montré des groupes de jeunes brûlant des conteneurs à ordures et faisant face aux policiers anti-émeutes, casqués. Ces derniers ont tiré plusieurs balles en caoutchouc, visant le sol.

Des jeunes jetaient des projectiles en direction des policiers ou poursuivaient leurs fourgons, tandis qu'un policier frappait un manifestant à coups de matraque.

Ils ont également mis le feu à des sacs poubelles devant la Bourse de Barcelone.

Des incidents sporadiques ont éclaté tout au long de la journée dans la capitale catalane, où des dizaines de milliers de manifestants défilaient jeudi soir au terme de la journée de grève générale convoquée par les syndicats dans toute l'Espagne.

Les incidents de Barcelone ont été les plus violents, mais des heurts ont également éclaté dans d'autres villes, comme à Madrid durant les premières heures de la grève.

Au total, 176 personnes ont été interpellées, 58 policiers et 46 manifestants ou grévistes ont été blessés à travers le pays, selon le ministère de l'Intérieur.

 

 

Première publication : 29/03/2012

  • ZONE EURO

    Madrid prévoit un chômage proche de 25 % à la fin de 2012

    En savoir plus

  • ESPAGNE

    Des milliers d'Espagnols dans la rue pour protester contre une réforme du travail

    En savoir plus

  • FRANCE-ESPAGNE

    Rajoy et Sarkozy affichent leur unité face à la crise

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)