Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : la Syrie, une alliée inévitable ?

En savoir plus

DÉBAT

François Hollande expose la ligne diplomatique de la France

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Geoffroy Roux de Bézieux, vice-président du Medef

En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour le tournage de "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • En direct : Laurent Fabius à la conférence des ambassadeurs

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : le "double jeu dangereux" de Vladimir Poutine

    En savoir plus

  • La jeune garde des économistes français impressionne le FMI

    En savoir plus

Afrique

Face à l'avancée des rebelles, la junte demande une aide extérieure

Vidéo par Aude SOUFI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/03/2012

Le chef de la junte au pouvoir, Amadou Sanogo, a demandé, ce vendredi, un soutien extérieur afin d'aider l'armée à faire face à l'avancée des rebelles touareg et des islamistes dans le nord du Mali.

AFP - La situation est actuellement "critique" dans le nord du Mali en raison de l'avancée de rebelles touareg et d'islamistes armés, face auxquels l'armée a besoin du "soutien" extérieur, a affirmé vendredi le chef de la junte, le capitaine Amadou Sanogo.

"Les rebelles continuent à agresser notre pays et terroriser nos populations (...). La situation est à cette heure critique, notre armée a besoin du soutien des amis du Mali pour sauver les populations civiles et sauvegarder l'intégrité territoriale du Mali", a-t-il lancé dans un discours à la presse au camp militaire de Kati, près de Bamako, qui lui sert de quartier général.

Vendredi matin, la ville stratégique de Kidal (nord-est) est tombée aux mains des rebelles et des islamistes, qui mènent une offensive dans le nord depuis la mi-janvier.

Le capitaine Sanogo a déploré "un incident malheureux indépendant de notre volonté" après l'échec d'une médiation de chefs d'Etat ouest-africains jeudi à Bamako, qui ont annulé leur venue en raison d'une manifestation pro-junte sur le tarmac de l'aéroport.

Il a présenté des "excuses" à la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) et aux partenaires du pays.

Les chefs d'Etat se sont ensuite retrouvés à Abidjan autour du président ivoirien Alassane Ouattara et ont menacé la junte d'un embargo diplomatique et financier faute d'un retour à l'ordre constitutionnel d'ici lundi.

"Nous avons compris la position de la Cédéao, nous nous félicitons surtout de la volonté de part et d'autre de continuer à privilégier le dialogue", a déclaré le chef des putschistes.

"Nous réitérons notre invitation à la Cédéao d'approfondir davantage son analyse de la situation du Mali", a-t-il poursuivi, évoquant "le mal" dont souffre la démocratie malienne et la rébellion au nord.

"C'est pour affronter ce défi sécuritaire, celui du redressement de notre démocratie avec un processus rapide de normalisation à travers l'organisation d'élections libres et transparentes, avec une restauration de l'Etat, que nous invitons une fois de plus les Etats de la Cédéao, la communauté internationale à soutenir les populations maliennes" et la junte, a conclu le capitaine.

Première publication : 30/03/2012

  • MALI

    Les chefs d'État de la Cédéao contraints d'annuler leur venue à Bamako

    En savoir plus

  • MALI

    La junte annonce l'adoption d'une nouvelle Constitution, la Cédéao hausse le ton

    En savoir plus

  • MALI

    Les putschistes ont-ils les moyens de se maintenir au pouvoir ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)