Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

SPORT

Le Népal va organiser les 1ers Jeux d’Asie gays

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 30/03/2012

Le Népal va organiser en septembre prochain les premiers "Gay games" multisports en Asie. Cette compétition, qui va durer deux semaines, se déroulera au stade national Dasrath Rangshala et dans les environs de la capitale Katmandou.

Le Népal, petite nation himalayenne repliée sur elle-même, prépare un événement majeur sur la scène LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres). Juché sur le toit du monde avec certains des plus hauts sommets de la planète, ce pays qui se trouve coincé entre la Chine et l'Inde a décidé d’organiser les premiers Jeux multisports pour les LGBT en Asie.

Organisés sur deux semaines fin septembre ou début octobre dans le stade national de Dasrath Rangshala et dans d'autres lieux autour de Katmandou, ces Jeux mettront aux prises plus de 200 athlètes dans plusieurs disciplines tels que l'athlétisme, le volley-ball, le football, les arts martiaux, le tennis et le yoga.

L’Asie avait déjà été représentée dans un autre événement multisports gay, appelé : "Asie-Pacifique Outgames", mais ceux-ci avaient été organisés en Nouvelle-Zélande et en Australie. La compétition népalaise sera donc bien la première du genre en Asie.

L’organisation Blue Diamond Society (BDS), fondée au Népal en 2001 pour protéger les droits des personnes LGBT dans un pays où les minorités sexuelles sont régulièrement victimes de discrimination, est à l’origine de cette grande manifestation.

"L'événement va certainement modifier les mentalités"

Le but ultime de ces Jeux est "d'intégrer les personnes LGBT dans la société, de promouvoir des modes de vie sains, d’encourager la pratique physique, et de promouvoir la santé mentale et spirituelle", a déclaré Sunil Pant, fondateur de BDS et seul député népalais ouvertement gay.

"Je ne peux pas parler au nom du gouvernement, mais, à mon avis, l'événement va certainement modifier les mentalités", a déclaré Keshav Raj Pokharel, haut fonctionnaire du ministère népalais des Affaires étrangères sur le blog India Real Time.

Selon le Wall Street Journal, le gouvernement australien aurait donné 1,6 million de roupies népalaises (environ 15 000 euros) pour soutenir cet événement. 

Le Népal, pays hindou assez conservateur, a néanmoins l'une des politiques les plus progressistes sur l'homosexualité en Asie. En 2007, une décision de la Cour suprême a décriminalisé l'homosexualité au Népal et le gouvernement du pays a créé plusieurs lois visant à protéger la communauté LGBT. Ainsi, un projet de loi sur le mariage homosexuel a été rédigé en 2009 et devait être présenté en 2010. Mais il a été reporté au mois de mai de cette année. Il est censé définir le mariage comme une union entre deux adultes, sans distinction de sexe.

Première publication : 30/03/2012

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    Mariage homosexuel : Nicolas Sarkozy risque-t-il de perdre son électorat gay ?

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le maire de Villejuif célèbre symboliquement le premier mariage gay d’Île-de-France

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)