Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après le 17, le 18"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : les prestations sociales gelées jusqu'en octobre 2015

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après moi, le déluge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: élection sous tension

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Veille de scrutin en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

  • En direct : le président sortant Bouteflika a voté en fauteuil roulant

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • Nigeria : confusion autour du sort des 129 lycéennes enlevées par des islamistes

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • Crise ukrainienne : Poutine s'adresse aux Russes, les diplomates réunis à Genève

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

SPORT

Le Népal va organiser les 1ers Jeux d’Asie gays

©

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 30/03/2012

Le Népal va organiser en septembre prochain les premiers "Gay games" multisports en Asie. Cette compétition, qui va durer deux semaines, se déroulera au stade national Dasrath Rangshala et dans les environs de la capitale Katmandou.

Le Népal, petite nation himalayenne repliée sur elle-même, prépare un événement majeur sur la scène LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres). Juché sur le toit du monde avec certains des plus hauts sommets de la planète, ce pays qui se trouve coincé entre la Chine et l'Inde a décidé d’organiser les premiers Jeux multisports pour les LGBT en Asie.

Organisés sur deux semaines fin septembre ou début octobre dans le stade national de Dasrath Rangshala et dans d'autres lieux autour de Katmandou, ces Jeux mettront aux prises plus de 200 athlètes dans plusieurs disciplines tels que l'athlétisme, le volley-ball, le football, les arts martiaux, le tennis et le yoga.

L’Asie avait déjà été représentée dans un autre événement multisports gay, appelé : "Asie-Pacifique Outgames", mais ceux-ci avaient été organisés en Nouvelle-Zélande et en Australie. La compétition népalaise sera donc bien la première du genre en Asie.

L’organisation Blue Diamond Society (BDS), fondée au Népal en 2001 pour protéger les droits des personnes LGBT dans un pays où les minorités sexuelles sont régulièrement victimes de discrimination, est à l’origine de cette grande manifestation.

"L'événement va certainement modifier les mentalités"

Le but ultime de ces Jeux est "d'intégrer les personnes LGBT dans la société, de promouvoir des modes de vie sains, d’encourager la pratique physique, et de promouvoir la santé mentale et spirituelle", a déclaré Sunil Pant, fondateur de BDS et seul député népalais ouvertement gay.

"Je ne peux pas parler au nom du gouvernement, mais, à mon avis, l'événement va certainement modifier les mentalités", a déclaré Keshav Raj Pokharel, haut fonctionnaire du ministère népalais des Affaires étrangères sur le blog India Real Time.

Selon le Wall Street Journal, le gouvernement australien aurait donné 1,6 million de roupies népalaises (environ 15 000 euros) pour soutenir cet événement. 

Le Népal, pays hindou assez conservateur, a néanmoins l'une des politiques les plus progressistes sur l'homosexualité en Asie. En 2007, une décision de la Cour suprême a décriminalisé l'homosexualité au Népal et le gouvernement du pays a créé plusieurs lois visant à protéger la communauté LGBT. Ainsi, un projet de loi sur le mariage homosexuel a été rédigé en 2009 et devait être présenté en 2010. Mais il a été reporté au mois de mai de cette année. Il est censé définir le mariage comme une union entre deux adultes, sans distinction de sexe.

Première publication : 30/03/2012

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    Mariage homosexuel : Nicolas Sarkozy risque-t-il de perdre son électorat gay ?

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le maire de Villejuif célèbre symboliquement le premier mariage gay d’Île-de-France

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)