Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • La mère de Steven Sotloff implore le "calife" de l’EI d’épargner son fils

    En savoir plus

  • Macron prêt à autoriser "toutes les entreprises" à déroger aux 35 heures

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

FRANCE

Sarkozy plaide en faveur de la réclusion à perpétuité pour les récidivistes sexuels

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/03/2012

Lors d'un colloque à Paris, Nicolas Sarkozy a affiché sa volonté d'instaurer la réclusion à perpétuité et d'étendre les peines planchers pour les auteurs de "crimes sexuels répétés". Actuellement, la peine maximale est de 20 ans de prison.

REUTERS - Nicolas Sarkozy a fait part samedi de son intention, s'il était réélu à la tête de l'Etat en mai, de punir les récidivistes sexuels de la réclusion criminelle à perpétuité contre les vingt ans prévus actuellement.

"Je veux que les crimes sexuels répétés, jugés au cours de la même procédure, puissent être punis par la réclusion criminelle à perpétuité au lieu de 20 ans de prison comme aujourd'hui", a déclaré le chef de l'Etat lors d'un colloque organisé à Paris par l'Institut pour la Justice (IPJ), une association classée à droite.

Nicolas Sarkozy en meeting Porte de Versailles avec les jeunes UMP

Le président candidat, qui brigue un second mandat, a pris pour exemple le cas de Patrick Trémeau, un violeur en série récidiviste, condamné en 2009 à 20 ans de réclusion criminelle, pour trois viols commis à sa sortie de prison en mai 2005.

Il avait déja été condamné à sept ans de prison en 1987 pour un viol et à 16 ans de réclusion en 1998 pour 11 viols et deux tentatives.

"Patrick Tremeau, onze viols, quinze ans de prison. Vous savez pourquoi ? Parce qu'il n'était pas un récidiviste. Et bien à la sortie de prison, ce M. Trémeau a repris sa carrière de violeur en série, c'est une responsabilité pour la société que d'empêcher ça", a lancé Nicolas Sarkozy, le seul des dix candidats à l'élection présidentielle, avec Nicolas Dupont
Aignan, à s'être rendu en personne au colloque.

Deux jours après la mise en examen de quatre adolescents soupçonnés du meurtre d'un cinquième en Seine-Maritime( ), le chef de l'Etat a également appelé à la fermeté face aux mineurs délinquants.

"Je sais bien qu'entre l'angélisme et la caricature, peu de gens regardent la réalité en face", a estimé Nicolas Sarkozy. "La réalité, c'est que les mineurs des années 1990 n'ont rien à voir avec les mineurs d'après-guerre."

Le fait divers de Beauvoir-en-Lyons "est un règlement de compte mafieux orchestré par des adolescents qui n'en sont plus", a-t-il ajouté.

Le président candidat a également proposé de renforcer la détention de sûreté qui permet de maintenir en milieu fermé certains criminels dangereux en fin de peine. Nicolas Sarkozy a enfin fait part de son intention d'étendre les peines planchers aux auteurs de crimes différents.

"Si les Français m'accordent de nouveau leur confiance j'étendrai les peines planchers à la réitération, c'est aussi grave de commettre des délits différents que de commettre plusieurs fois le même délit", a-t-il dit.

L'Institut pour la Justice, fondé en 2007, se présente comme une "association de citoyens de victimes et d'experts mobilisés pour promouvoir une justice plus protectrice des citoyens et plus équitable pour les victimes."

Première publication : 31/03/2012

  • J-25

    27 mars : les intentions de vote pour la présidentielle de 2012

    En savoir plus

  • FRANCE

    Sarkozy opposé à la venue du prédicateur qatari Qaradaoui

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    À Lille, Jean-Luc Mélenchon fait à nouveau salle comble

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)