Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • En direct : "aucune hypothèse exclue" après la disparition du vol d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

FRANCE

Sarkozy plaide en faveur de la réclusion à perpétuité pour les récidivistes sexuels

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/03/2012

Lors d'un colloque à Paris, Nicolas Sarkozy a affiché sa volonté d'instaurer la réclusion à perpétuité et d'étendre les peines planchers pour les auteurs de "crimes sexuels répétés". Actuellement, la peine maximale est de 20 ans de prison.

REUTERS - Nicolas Sarkozy a fait part samedi de son intention, s'il était réélu à la tête de l'Etat en mai, de punir les récidivistes sexuels de la réclusion criminelle à perpétuité contre les vingt ans prévus actuellement.

"Je veux que les crimes sexuels répétés, jugés au cours de la même procédure, puissent être punis par la réclusion criminelle à perpétuité au lieu de 20 ans de prison comme aujourd'hui", a déclaré le chef de l'Etat lors d'un colloque organisé à Paris par l'Institut pour la Justice (IPJ), une association classée à droite.

Nicolas Sarkozy en meeting Porte de Versailles avec les jeunes UMP

Le président candidat, qui brigue un second mandat, a pris pour exemple le cas de Patrick Trémeau, un violeur en série récidiviste, condamné en 2009 à 20 ans de réclusion criminelle, pour trois viols commis à sa sortie de prison en mai 2005.

Il avait déja été condamné à sept ans de prison en 1987 pour un viol et à 16 ans de réclusion en 1998 pour 11 viols et deux tentatives.

"Patrick Tremeau, onze viols, quinze ans de prison. Vous savez pourquoi ? Parce qu'il n'était pas un récidiviste. Et bien à la sortie de prison, ce M. Trémeau a repris sa carrière de violeur en série, c'est une responsabilité pour la société que d'empêcher ça", a lancé Nicolas Sarkozy, le seul des dix candidats à l'élection présidentielle, avec Nicolas Dupont
Aignan, à s'être rendu en personne au colloque.

Deux jours après la mise en examen de quatre adolescents soupçonnés du meurtre d'un cinquième en Seine-Maritime( ), le chef de l'Etat a également appelé à la fermeté face aux mineurs délinquants.

"Je sais bien qu'entre l'angélisme et la caricature, peu de gens regardent la réalité en face", a estimé Nicolas Sarkozy. "La réalité, c'est que les mineurs des années 1990 n'ont rien à voir avec les mineurs d'après-guerre."

Le fait divers de Beauvoir-en-Lyons "est un règlement de compte mafieux orchestré par des adolescents qui n'en sont plus", a-t-il ajouté.

Le président candidat a également proposé de renforcer la détention de sûreté qui permet de maintenir en milieu fermé certains criminels dangereux en fin de peine. Nicolas Sarkozy a enfin fait part de son intention d'étendre les peines planchers aux auteurs de crimes différents.

"Si les Français m'accordent de nouveau leur confiance j'étendrai les peines planchers à la réitération, c'est aussi grave de commettre des délits différents que de commettre plusieurs fois le même délit", a-t-il dit.

L'Institut pour la Justice, fondé en 2007, se présente comme une "association de citoyens de victimes et d'experts mobilisés pour promouvoir une justice plus protectrice des citoyens et plus équitable pour les victimes."

Première publication : 31/03/2012

  • J-25

    27 mars : les intentions de vote pour la présidentielle de 2012

    En savoir plus

  • FRANCE

    Sarkozy opposé à la venue du prédicateur qatari Qaradaoui

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    À Lille, Jean-Luc Mélenchon fait à nouveau salle comble

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)