Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bachar al-Assad, "boucher" ou interlocuteur incontournable ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le film "Timbuktu" serait déprogrammé du FESPACO

En savoir plus

FOCUS

Élections européennes : l'enjeu de l'immigration

En savoir plus

FOCUS

Les officiers du LAPD équipés de caméras portatives

En savoir plus

FOCUS

En Tunisie, le tourisme reprend des couleurs

En savoir plus

FOCUS

Le FPÖ ou la nostalgie d'un "monde allemand"

En savoir plus

FOCUS

Les médias pakistanais n’hésitent plus à s’autocensurer

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Fumio Kishida , ministre des Affaires étrangères du Japon

En savoir plus

POLITIQUE

"Le vrai problème, c’est le fonctionnement de l’État grec"

En savoir plus

Sports

Toulouse conforte sa place de leader après sa victoire contre le Stade Français

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/03/2012

Grâce, notamment, à une belle performance de son ouvreur Lionel Beauxis, les Toulousains ont battu les Parisiens du Stade Français (22-18), lors de la 22e journée du Top 14. Les champions de France en titre conservent la tête du classement.

AFP - Le Stade Toulousain a conforté sa place de leader du Top 14 et fait perdre des points précieux au Stade Français dans la course à la phase finale en s'imposant (22-18) avec notamment dix-sept points de son ouvreur Lionel Beauxis samedi au Stade de France, lors de la 22e journée.

A une semaine de leur quart de finale de Coupe d'Europe à Edimbourg, les Toulousains ont réussi à se sortir d'un match très disputé face à des Parisiens accrocheurs. Ils comptent quatre points d'avance sur Clermont, battu à Biarritz (15-14). Les Parisiens se retrouvent, eux, hors des six premières places qualificatives pour les barrages et devront batailler face à leurs principaux concurrents Montpellier et le Racing-Métro, tous deux vainqueurs lors de cette journée.

Solides et réalistes, les champions de France ont fait la différence grâce à la botte de Lionel Beauxis (17 points, à 6 sur 7) et leur conquête globalement fiable. Une puissante sortie de mêlée de Gillian Galan relayée par Thierry Dusautoir a notamment amené le seul essai accordé à Florian Fritz malgré un passage à vide de David sur Martin Rodriguez (26).

Patients et aidés par leurs buteurs Felipe Contepomi et Julien Dupuy (100% tous les deux), les Parisiens sont revenus à un point à dix minutes de la fin sur une pénalité du demi de mêlée, après avoir vu un essai refusé à Sergio Parisse un quart d'heure plus tôt pour un passage à vide d'un centre parisien sur Beauxis à proximité de la ligne (55).

Mais après avoir manqué deux "balles de match", une pénalité de 55 mètres (74) et un drop (78), Beauxis a conforté la victoire sur une nouvelle pénalité à la dernière minute.

Les Parisiens devront effacer leurs regrets lors des quatre dernières journées, avec notamment trois déplacements à Clermont (23e journée) face au rival du Racing-Métro (25e journée) et à Biarritz (26e journée).

Première publication : 31/03/2012

  • RUGBY

    Thomas Savare, un industriel pure souche à la tête du Stade Français

    En savoir plus

  • RUGBY - H-CUP

    Le Stade Toulousain sauve l'honneur du rugby français

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)