Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Départementales : la normalisation du FN

En savoir plus

TECH 24

L'Université de la Singularité met le cap sur l'Europe

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crash de l'A320 de Germanwings : le copilote était en arrêt maladie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'offensive militaire au Yémen

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Bruxelles étudie les réformes proposées par Athènes

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le copilote de la Germanwings était-il dépressif ?

En savoir plus

REPORTERS

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Chômage, au-delà de la courbe

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : la fête nationale endeuillée par l'attentat du Bardo

En savoir plus

EUROPE

La torchère de la plateforme Total en mer du Nord s'est éteinte

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/03/2012

La torchère sur la plateforme de Total située au large de l'Écosse, en mer du Nord, où une fuite de gaz naturel se poursuit depuis une semaine, s'est "éteinte d'elle même", a annoncé le groupe pétrolier français.

AFP - La torchère sur une plateforme de Total en mer du Nord évacuée à cause d'une fuite de gaz, et qui faisait craindre aux experts une possible explosion, est éteinte, a annoncé samedi un porte-parole du groupe pétrolier français.
              
"Nous pouvons confirmer que la torchère a été éteinte", a déclaré à l'AFP ce porte-parole depuis Aberdeen, ville écossaise située à 240 km de la plateforme et où Total a mis en place une cellule de crise.
              
"La torchère s'est éteinte d'elle-même, ce à quoi nous nous attendions", a ajouté un autre porte-parole, Brian O'Neill, précisant que Total avait fait cette première observation vendredi à la mi-journée et qu'un vol de reconnaissance mené samedi matin avait permis de vérifier que la torchère était effectivement bien éteinte.
              
La plateforme, où travaillaient plus de 200 personnes, est totalement évacuée depuis lundi, et une zone d'exclusion est en place à proximité, en raison du danger représenté par cette fuite qui constitue, selon Total, son "plus gros incident en mer du Nord depuis au moins dix ans".
              
Des experts craignaient que le gaz, qui se répand sous forme de condensat et de nuage volatile, entre au contact avec la torchère brûlant le gaz résiduel resté au niveau de la plateforme après son arrêt, et provoque une explosion.

 

Première publication : 31/03/2012

  • ENVIRONNEMENT

    La plateforme Total sous étroite surveillance après la fuite de gaz

    En savoir plus

  • ÉNERGIE

    Importante fuite de gaz sur une plateforme de Total en mer du Nord

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)