Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : insécurité alimentaire en Casamance

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Otages en Syrie : la rançon ou la mort ?

En savoir plus

DÉBAT

Gouvernement Valls II : le bon choix ?

En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

  • Vidéo : Lalish, capitale spirituelle et dernier refuge des Yazidis d'Irak

    En savoir plus

  • En images : les ministres du gouvernement Valls II

    En savoir plus

EUROPE

Plus de 30 morts dans le crash d'un avion en Sibérie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/04/2012

Un avion de type ATR-72, qui transportait 43 personnes, s'est écrasé peu après le décollage ce lundi matin en Sibérie. Selon le dernier bilan des autorités, au moins 31 personnes ont été tuées et 14 autres blessées dans l'accident.

AFP - Un avion ATR-72 s'est écrasé peu après son décollage lundi en Sibérie avec 43 personnes à bord, faisant 31 morts et 12 blessés, selon un dernier bilan du ministère russe des Situations d'urgence.

"Trente-et-une personnes ont été tuées. Selon les données actuelles, 12 personnes sont dans un état grave", a précisé le ministère dans un communiqué.

Un précédent bilan faisait état de 32 morts et 11 blessés.

L'avion de la compagnie locale Utair s'est écrasé peu après avoir décollé de l'aéroport de Tioumen à 07H44 locales (01H44 GMT) pour aller à Sourgout, deux villes de Sibérie occidentales, selon le communiqué.

Il y avait à bord 39 passagers et quatre membres d'équipage. Les sauveteurs dépêchés sur place ont retrouvé la carlingue disloquée et des débris en feu.

Les survivants, parmi lesquels des enfants, ont été évacué en hélicoptère à l'hôpital de Tioumen (1.700 km à l'est de Moscou).

L'appareil avait disparu des écrans radars quelques minutes après le décollage, a indiqué le comité d'enquête de Russie dans un communiqué.

Un responsable de la sécurité à l'aéroport a déclaré à l'agence Interfax que l'avion avait réussi à atteindre une hauteur d'environ 100 mètres avant de perdre tout contact avec les aiguilleurs du ciel.

"Des problèmes techniques sont apparus probablement au cours du décollage et l'équipage a essayé d'effectuer un atterrissage d'urgence", a déclaré ce responsable.

La compagnie Utair a indiqué de son côté que l'avion s'était écrasé peu après le décollage "en essayant d'effectuer un atterrissage d'urgence à 1,5 km" de l'aéroport Rochtchino.

Une commission a été formée pour établir les circonstances de la catastrophe de l'ATR-72, un bimoteur à hélices d'une capacité de 74 places, de fabrication franco-italienne.

Les boîtes noires ont été retrouvées, a indiqué un responsable du ministère des Situations d'urgence à la chaîne de télévision d'informations en continu Russie 24, qui a diffusé des images du lieu de la catastrophe, montrant les débris de l'avion dans une épaisse couche de neige.

Une enquête a été ouverte pour infractions aux règles de navigation aérienne ayant entraîné la mort par négligence, a précisé le comité d'enquête qui examine trois pistes: panne technique, erreur de pilotage et erreur des équipages au sol.

Utair, une compagnie privée dont la plupart des vols relient les régions riches en ressources énergétiques de la Sibérie orientale à l'Oural, a publié sur son site la liste des passagers et membres d'équipage.

La Russie a connu ces dernières années une série noire en matière de sécurité aérienne.

Dans le dernier accident majeur, survenu septembre dernier, un Yak-42 s'était écrasé au décollage près de Iaroslavl (300 km au nord-ouest de Moscou), faisant 44 morts. Il transportait les membres de l'équipe de hockey sur glace locale parmi lesquels plusieurs joueurs étrangers de renommée mondiale.

En juin 2011, c'est un Tupolev qui s'était écrasé sur une route en Carélie (nord-ouest), faisant 47 morts en tentant d'atterrir par des conditions de météo difficiles.

En septembre 2010, un Tupolev d'une compagnie russe avec 81 personnes à bord, confronté à une panne électrique totale, avait réussi un atterrissage miraculeux sur une piste désaffectée dans la taïga du Grand Nord.

Face à la multiplication des accidents, les autorités russes ont ordonné la mise au rebus des appareils de conception soviétique les plus anciens, et une vérification des nombreuses compagnies aériennes du pays, afin d'en limiter le nombre.

Première publication : 02/04/2012

  • INDONÉSIE

    18 morts dans le crash d'un avion sur l'île de Sumatra

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)