Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

BILLET RETOUR

Nicaragua : que reste-t-il de la révolution promise ?

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

"Pointu" à Sanary, "barquette" à Marseille : deux noms pour un bateau séculaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Whirlpool : le nouveau Florange

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron face à Le Pen : le choc de deux France ?

En savoir plus

FOCUS

Égypte : rencontre avec les coptes, une communauté menacée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Femua 2017 : les musiques urbaines à l'honneur à Abidjan

En savoir plus

#ActuElles

Le Pen - Macron : leurs priorités sur les droits des femmes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le pape François en Égypte : un "voyage de paix"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : la croissance toujours modérée

En savoir plus

FRANCE

Grève des contrôleurs aériens : 135 vols annulés à Orly ce mardi

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/04/2012

Au deuxième jour de la grève des contrôleurs aériens contre un plan de restructuration qui prévoit la suppression de 200 postes, au moins 20 % des vols prévus au départ d'Orly devraient être supprimés. La situation reste toutefois calme.

AFP - La situation était calme mardi matin à l'aéroport d'Orly mais de nouveaux retards étaient à prévoir au deuxième jour de grève des contrôleurs aériens, au cours duquel 20% des vols devraient être supprimés, a-t-on appris de source aéroportuaire.

"La situation est identique à celle d'hier. Il y aura des retards dans la journée, mais la situation est pour l'instant très calme", a indiqué cette source. "Il n'y a pas de file d'attentes", a-t-elle ajouté, précisant que le mouvement de grève avait été anticipé par les voyageurs et les compagnies.

La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a demandé aux compagnies aériennes de supprimer mardi, comme la veille, 20% de leurs vols au départ et à l'arrivée d'Orly en raison d'un appel à la grève de trois syndicats du contrôle de la navigation aérienne.

Selon la DGAC, 135 vols seront annulés sur les 675 vols programmés sur l'aéroport parisien. L'ensemble du programme sera en revanche assuré sur la plateforme de Roissy-Charles-de-Gaulle.

La CGT, la CFDT et l'Unsa ont appelé à la grève pour s'opposer à un plan de restructuration des services de contrôle aérien de province, qui impliquerait une diminution des effectifs, surtout dans les petits aéroports.

Les syndicats dénoncent la suppression de 200 postes par an depuis trois ans dans le cadre de la Révision générale des politiques publiques (RGPP) qui se traduit par le non-renouvellement d'un fonctionnaire partant à la retraite sur deux.

La grève a entraîné lundi l'annulation de plus d'une centaine de vols, des retards allant jusqu'à trois heures et la fermeture de plusieurs petits aéroports, dont Pau, Béziers (Hérault), Rouen et Avignon, non soumis à la loi sur le service minimum de 1984.

A Orly, les retards étaient lundi d'une heure en moyenne.

 

Première publication : 03/04/2012

  • FRANCE

    La grève dans les aéroports ouvre la voie à un débat politique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)