Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Exclusivité France 24 : Laurent Fabius s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Simon Serfaty, professeur en relations internationales

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile dénonce les incursions russes en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'agneau russe"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président du Parlement nigérien inquiété dans une affaire de trafic de bébés

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime les socialistes"

En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Les troupes ukrainiennes abandonnent l'aéroport de Lougansk

    En savoir plus

  • République centrafricaine : les ravages de la haine

    En savoir plus

  • Webdoc : "Le Grand incendie" primé à Visa pour l'image

    En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Embargo russe : les producteurs français redoutent la concurrence polonaise

    En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Quand des selfies volés de stars nues enflamment la Toile

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, au moins sept morts

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Un présumé recruteur pour le jihad en Syrie arrêté à Nice

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipes

    En savoir plus

  • Situation toujours aussi confuse au lendemain du coup d’État au Lesotho

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

Afrique

La junte reporte la "convention nationale" prévue jeudi

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/04/2012

Initialement prévue ce jeudi par la junte qui a pris le pouvoir au Mali, la "convention nationale" pour discuter du processus de transition vers un régime civil est reportée. Les putschistes souhaitent "une meilleure préparation matérielle".

AFP - La "convention nationale" qui devait s'ouvrir jeudi à Bamako à l'initiative de la junte militaire malienne a été reportée, les putschistes affirmant avoir consulté différentes parties qui ont souhaité "une meilleure préparation matérielle".

"Le Comité national pour le redressement de la démocratie et la restauration de l'Etat (CNRDRE, junte) informe l'opinion nationale et internationale du report de la convention nationale initialement prévue pour ce jeudi", dont "la nouvelle date (...) sera annoncée de commun accord avec l'ensemble des sensibilités concernées", indique un communiqué de la junte.

"Le report a été décidé après consultation de la majorité des parties prenantes à une réunion préparatoire tenue ce mercredi" au camp militaire de Kati, quartier général des putschistes près de Bamako, ajoute ce texte, signé du porte-parole de la junte, le lieutenant Amadou Konaré.

Ces "différentes parties souhaitent une meilleure préparation matérielle de la rencontre dans une démarche participative qui puisse rassembler l'ensemble des forces vives du Mali", explique la junte.

Elle invite "l'ensemble du peuple malien à accompagner cette initiative noble pour le bien du pays".

Dimanche, le chef de la junte qui avait renversé le 22 mars le président Amadou Toumani Touré (dit ATT), le capitaine Amadou Sanogo, avait annoncé de prochaines "consultations avec toutes les forces vives du pays dans le cadre d'une convention nationale".

Ces consultations devaient permettre "la mise en place d'organes de transition en vue de l'organisation d'élections", selon le chef de la junte, qui n'a fixé aucun calendrier pour cette période de transition.

Le capitaine Sanogo avait convié "l'ensemble de la classe politique et tous les acteurs de la société civile" à y participer pour décider "de ce qui sera le bien de ce pays de façon consensuelle et démocratique en toute liberté".


Première publication : 04/04/2012

  • MALI

    La junte malienne dénonce de "graves violations des droits de l'Homme" dans le Nord

    En savoir plus

  • MALI

    Les milices islamistes gagnent du terrain dans le Nord

    En savoir plus

  • MALI

    L'Union africaine adopte des sanctions contre la junte et la rébellion touareg

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)