Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Et à la fin, c'est l'Allemagne qui gagne"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex président Habyarimana

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le cauchemar de la Seleçao

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

SUR LE NET

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?" : décryptage d’un phénomène

En savoir plus

  • Les raids israéliens sur Gaza continuent, réunion du Conseil de sécurité de l’ONU

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois juifs"

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, ce Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Brésil - Allemagne : "Les joueurs brésiliens ont souillé un maillot sacré"

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Le Hamas vise Jérusalem et Tel-Aviv, Israël poursuit ses raids

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

  • Au 30 juin, la dette de l’UMP a atteint 74,5 millions d’euros

    En savoir plus

Afrique

La junte reporte la "convention nationale" prévue jeudi

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/04/2012

Initialement prévue ce jeudi par la junte qui a pris le pouvoir au Mali, la "convention nationale" pour discuter du processus de transition vers un régime civil est reportée. Les putschistes souhaitent "une meilleure préparation matérielle".

AFP - La "convention nationale" qui devait s'ouvrir jeudi à Bamako à l'initiative de la junte militaire malienne a été reportée, les putschistes affirmant avoir consulté différentes parties qui ont souhaité "une meilleure préparation matérielle".

"Le Comité national pour le redressement de la démocratie et la restauration de l'Etat (CNRDRE, junte) informe l'opinion nationale et internationale du report de la convention nationale initialement prévue pour ce jeudi", dont "la nouvelle date (...) sera annoncée de commun accord avec l'ensemble des sensibilités concernées", indique un communiqué de la junte.

"Le report a été décidé après consultation de la majorité des parties prenantes à une réunion préparatoire tenue ce mercredi" au camp militaire de Kati, quartier général des putschistes près de Bamako, ajoute ce texte, signé du porte-parole de la junte, le lieutenant Amadou Konaré.

Ces "différentes parties souhaitent une meilleure préparation matérielle de la rencontre dans une démarche participative qui puisse rassembler l'ensemble des forces vives du Mali", explique la junte.

Elle invite "l'ensemble du peuple malien à accompagner cette initiative noble pour le bien du pays".

Dimanche, le chef de la junte qui avait renversé le 22 mars le président Amadou Toumani Touré (dit ATT), le capitaine Amadou Sanogo, avait annoncé de prochaines "consultations avec toutes les forces vives du pays dans le cadre d'une convention nationale".

Ces consultations devaient permettre "la mise en place d'organes de transition en vue de l'organisation d'élections", selon le chef de la junte, qui n'a fixé aucun calendrier pour cette période de transition.

Le capitaine Sanogo avait convié "l'ensemble de la classe politique et tous les acteurs de la société civile" à y participer pour décider "de ce qui sera le bien de ce pays de façon consensuelle et démocratique en toute liberté".


Première publication : 04/04/2012

  • MALI

    La junte malienne dénonce de "graves violations des droits de l'Homme" dans le Nord

    En savoir plus

  • MALI

    Les milices islamistes gagnent du terrain dans le Nord

    En savoir plus

  • MALI

    L'Union africaine adopte des sanctions contre la junte et la rébellion touareg

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)