Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

6 policiers poursuivis pour homicide involontaire: les habitants de Baltimore exultent

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Viols présumés en Centrafrique : A la rencontre de l'homme qui a recueilli les témoignages

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Viols présumés en Centrafrique : des zones d'ombre dans l'affaire

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Séisme au Népal : l'aide humanitaire internationale pressée par le temps

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centrafrique : des soldats français soupçonnés de viols sur des enfants

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Viols présumés en Centrafrique : une enquête s'est ouverte à Bangui

En savoir plus

FOCUS

Liban : la prison de Roumieh, un fief pour les jihadistes de l'EI

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"En France, les PME ont du mal à grandir"

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Le pain, une tradition française

En savoir plus

Economie

Dexia vend sa filiale luxembourgeoise 730 millions d'euros

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/04/2012

Suite au démantèlement du groupe fin 2011, Dexia a finalisé la vente de sa filiale d'investissement luxembourgeoise pour 730 millions d'euros. Le Qatar acquiert 90 % de la structure et le Grand-Duché les 10 % restants.

AFP - Le groupe bancaire Dexia, qui a été démantelé fin 2011, a officialisé jeudi matin la vente de sa filiale luxembourgeoise, Dexia BIL, qui va être cédée pour un montant de 730 millions d'euros.

Comme convenu, "un groupement d'investisseurs du Qatar va acquérir 90% de la participation de Dexia dans Banque Internationale à Luxembourg, les 10% restants seront acquis par le Grand-Duché de Luxembourg, indique Dexia dans un communiqué.

Première publication : 05/04/2012

  • BANQUES

    Bruxelles s'interroge sur la légalité de la vente de Dexia Luxembourg

    En savoir plus

  • BANQUES

    Dexia enregistre la plus forte perte de l'histoire des banques françaises

    En savoir plus

  • BANQUES

    Démantèlement de Dexia : la Belgique roulée dans la farine ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)