Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Un projet d'attentat jihadiste déjoué contre la Commission européenne à Bruxelles

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski se dit disposé à gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Afrique

Les sanctions de la Cédéao levées "très bientôt"

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/04/2012

L'émissaire du président burkinabè Blaise Compaoré, médiateur dans la crise malienne, a annoncé que la levée des sanctions prises par la Cédéao à l'encontre du Mali interviendrait très prochainement.

AFP - La levée des sanctions de la Cédéao est "pour très bientôt", a déclaré jeudi l'émissaire du président burkinabè, médiateur dans la crise malienne, à la télévision publique.

"Nous travaillons ensemble pour créer les conditions de levée de ces sanctions, et je pense que ce sera pour très bientôt", a affirmé le ministre burkinabè des Affaires étrangères Djibrill Bassolé à la télévision ORTM, à l'issue d'un entretien dans la nuit de mercredi à jeudi avec le capitaine Amadou Sanogo, chef de la junte militaire, à Kati (près de Bamako). Sa déclaration a été diffusée jeudi après-midi, il n'a pas précisé de calendrier.

"Nous allons tout mettre en oeuvre pour que ces sanctions soient non seulement suspendues, mais complètement levées et abandonnées. Nous en sommes sur le chemin. Je peux vous assurer que le capitaine (Sanogo) est dans de bonnes prédispositions, il aura bientôt à faire des annonces qui vont dans la bonne direction, je préfère lui laisser la primauté de le dire", a ajouté M. Bassolé, émissaire du président burkinabè Blaise Compaoré.

M. Bassolé était accompagné du ministre ivoirien de l'Intégration africaine, Adama Bictogo, et s'exprimait en présence du capitaine Sanogo et d'autres membres de la junte.

Aucun responsable de la junte sollicité par l'AFP n'a souhaité faire de commentaire. L'ORTM a précisé à l'AFP que les militaires maliens n'ont pas fait de déclaration publique.

Le Burkinabè Djibrill Bassolé et l'Ivoirien Adama Bictogo ont été rejoints jeudi à Bamako par le ministre nigérian des Affaires étrangères, Nurudeen Muhammad, et tous trois devaient de nouveau discuter avec la junte, a indiqué à l'AFP l'entourage du capitaine Sanogo.

Première publication : 05/04/2012

  • MALI

    Les Touareg du MNLA mettent fin à leurs opérations militaires

    En savoir plus

  • MALI

    L'ONU exige le retour du pouvoir légitime et la fin des affrontements

    En savoir plus

  • MALI

    La junte malienne dénonce de "graves violations des droits de l'Homme" dans le Nord

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)