Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • UE : Le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Golan : sauvetage d’une partie des casques bleus philippins

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

Afrique

Deux Tunisiens condamnés à sept ans de prison pour des caricatures de Mahomet sur Facebook

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/04/2012

Deux jeunes internautes tunisiens, qui avaient publié des caricatures du prophète Mahomet sur le site Facebook, ont été condamnés à sept années de réclusion pour "atteinte à la morale, diffamation et trouble à l'ordre public".

AFP - Deux jeunes hommes de Mahdia (200 km au sud de Tunis) ont été condamnés fin mars à sept ans de prison pour avoir publié des caricatures du prophète Mahomet sur Facebook, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

L'information, révélée par des sites tunisiens et des blogueurs, a été confirmée jeudi à l'AFP par le ministère de la Justice.

"Ils ont été condamnés, l'un par contumace, à sept ans ans de prison pour atteinte à la morale, diffamation et trouble à l'ordre public", a déclaré le porte-parole du ministère Chokri Nefti, précisant que les deux hommes avaient posté "des dessins représentant le prophète nu" et "diffamé des personnalités tunisiennes".

Le jugement a été rendu le 28 mars et les avocats de la défense ont interjeté appel. L'un des deux jeunes a été incarcéré, l'autre, qui ne s'était pas présenté au tribunal, a été condamné par contumace.

"C'est une peine beaucoup trop lourde", a déclaré pour sa part à l'AFP la militante des droits de l'Homme Bochra Bel Haj Hmida, qui a alerté la présidence de la République sur cette affaire.

"Ce sont deux jeunes diplômés qui se croyaient libres de se dire athées et se pensaient protégés sur Facebook", a-t-elle ajouté.

Deux habitants de Mahdia, dont un avocat, ont porté plainte début mars après avoir vu les caricatures, selon la blogueuse Olfa Riahi qui s'est rendue à Mahdia.

Cette condamnation est une première selon Bochra Bel Haj Hmida. "Avant, personne ne s'intéressait à ce qui se passait sur Facebook", a-t-elle souligné.

Les poursuites judiciaires pour "atteinte à la morale" ou aux "valeurs du sacré" se sont multipliées en Tunisie depuis la révolution, mais c'est la première fois qu'une condamnation aussi lourde est prononcée.

Deux affaires sont toujours en cours ou doivent être rejugées: le procès du directeur de la télévision privée Nessma, poursuivi pour avoir diffusé un film jugé blasphématoire doit reprendre le 19 avril. L'affaire de l'agence tunisienne de l'internet, sommée par la justice de censurer l'accès à des sites pornos, doit être rejugée prochainement. Enfin, le directeur du quotidien Ettounsia a été condamné le 8 mars à 1.000 dinars d'amende après la publication en une d'une photo de nu. Il a fait appel.

Première publication : 05/04/2012

  • DANEMARK

    L'auteur des caricatures décriées de Mahomet quitte la presse

    En savoir plus

  • INTERNET

    La journée Facebook de la caricature de Mahomet provoque l’ire du Pakistan

    En savoir plus

  • INTERNET

    Les Pakistanais privés de Facebook pour un concours de caricatures de Mahomet

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)