Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nigéria : de l’inquiétude à la colère

En savoir plus

LE DÉBAT

Etats-Unis : débat sur les armes : Une législation à redéfinir ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Etats-Unis : débat sur les armes : Une législation à redéfinir ? (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Rythme des réformes : Emmanuel Macron ne veut pas ralentir

En savoir plus

FOCUS

"La rue, c’est la jungle" : quels dispositifs pour les sans-abri ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Manu Payet, paré pour les César

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'antisèche de Trump pour être sympathique devant les survivants d'une fusillade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Air France : le tour de chauffe des syndicats

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La France craint un "cataclysme" en Syrie

En savoir plus

FRANCE

Centrale nucléaire de Penly : le réacteur n°2 restera arrêté plusieurs jours

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/04/2012

EDF a annoncé, ce vendredi, la fin de la fuite dans le circuit de refroidissement du réacteur numéro 2 de la centrale nucléaire de Penly (nord-ouest de la France). Il restera toutefois à l'arrêt plusieurs jours.

AFP - Le réacteur numéro 2 de la centrale nucléaire de Penly (Seine-Maritime), arrêté jeudi après deux départs de feu, restera "plusieurs jours à l'arrêt", a déclaré vendredi à l'AFP Dominique Minière, directeur du parc nucléaire d'EDF.

Pour EDF, il s'agit à la fois de réparer la pompe du circuit primaire du réacteur endommagée jeudi et de "comprendre ce qui s'est passé dans le détail", a-t-il expliqué.

Le réacteur a continué à refroidir toute la nuit, et devrait être en "arrêt à froid", permettant une intervention sur le circuit primaire "peut-être ce soir" ou un peu plus tard dans le week-end, a-t-il estimé.

"Les équipes ont pu pénétrer à nouveau dans le bâtiment réacteur" pendant la nuit, a-t-il dit. "Il y a de l'éclairage, il n'y a pas de fumée", a-t-il assuré.

"Tous les gens qui sont entrés dans le bâtiment ont été contrôlés. Aucun n'a été contaminé", a-t-il assuré.

"Le réacteur est à l'arrêt pour quelques jours", a indiqué M. Minière, évoquant une durée de 4, 5 ou 6 jours, jusqu'à une dizaine de jours, pour procéder aux réparations.

"Ca dépend de ce que l'on trouve. Tant qu'on n'a pas accédé à la pompe, et tant que l'on n'a pas fait l'expertise, c'est trop compliqué pour se prononcer", a-t-il ajouté.

Les réparations pourraient intervenir à partir de ce week-end lorsque la pression atmosphérique du circuit primaire aura été ramenée à 1 bar. Tôt dans la matinée, la pression avait déjà été ramenée à 28 bars, contre 155 en fonctionnement normal du réacteur.

Les opérations de réparation "sont des opérations que l'on connaît, ce ne sont pas des opérations exceptionnelles", a-t-il précisé.

"Ce qui peut arriver, c'est qu'au niveau de l'expertise, on voit des choses qui soient différentes de ce que l'on a vu jusqu'à présent. Dans ce cas, on fera l'expertise complète. On ne redémarra pas avant qu'on ait compris ce qui s'est passé dans le détail", a assuré M. Minière.

EDF a annoncé vendredi matin la fin de la fuite sur un joint du circuit de refroidissement du réacteur n°2 de la centrale nucléaire de Penly (Seine-Maritime), assurant que l'incident n'avait eu "aucune conséquence sur l'environnement".

"Depuis 4h ce matin, il n'y a plus de fuite au niveau du joint de cette pompe", a expliqué EDF dans un communiqué.

 

Première publication : 06/04/2012

  • FRANCE

    Alerte incendie à la centrale nucléaire de Penly, un réacteur arrêté

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)