Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

FRANCE

Centrale nucléaire de Penly : le réacteur n°2 restera arrêté plusieurs jours

Vidéo par Laure MANENT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/04/2012

EDF a annoncé, ce vendredi, la fin de la fuite dans le circuit de refroidissement du réacteur numéro 2 de la centrale nucléaire de Penly (nord-ouest de la France). Il restera toutefois à l'arrêt plusieurs jours.

AFP - Le réacteur numéro 2 de la centrale nucléaire de Penly (Seine-Maritime), arrêté jeudi après deux départs de feu, restera "plusieurs jours à l'arrêt", a déclaré vendredi à l'AFP Dominique Minière, directeur du parc nucléaire d'EDF.

Pour EDF, il s'agit à la fois de réparer la pompe du circuit primaire du réacteur endommagée jeudi et de "comprendre ce qui s'est passé dans le détail", a-t-il expliqué.

Le réacteur a continué à refroidir toute la nuit, et devrait être en "arrêt à froid", permettant une intervention sur le circuit primaire "peut-être ce soir" ou un peu plus tard dans le week-end, a-t-il estimé.

"Les équipes ont pu pénétrer à nouveau dans le bâtiment réacteur" pendant la nuit, a-t-il dit. "Il y a de l'éclairage, il n'y a pas de fumée", a-t-il assuré.

"Tous les gens qui sont entrés dans le bâtiment ont été contrôlés. Aucun n'a été contaminé", a-t-il assuré.

"Le réacteur est à l'arrêt pour quelques jours", a indiqué M. Minière, évoquant une durée de 4, 5 ou 6 jours, jusqu'à une dizaine de jours, pour procéder aux réparations.

"Ca dépend de ce que l'on trouve. Tant qu'on n'a pas accédé à la pompe, et tant que l'on n'a pas fait l'expertise, c'est trop compliqué pour se prononcer", a-t-il ajouté.

Les réparations pourraient intervenir à partir de ce week-end lorsque la pression atmosphérique du circuit primaire aura été ramenée à 1 bar. Tôt dans la matinée, la pression avait déjà été ramenée à 28 bars, contre 155 en fonctionnement normal du réacteur.

Les opérations de réparation "sont des opérations que l'on connaît, ce ne sont pas des opérations exceptionnelles", a-t-il précisé.

"Ce qui peut arriver, c'est qu'au niveau de l'expertise, on voit des choses qui soient différentes de ce que l'on a vu jusqu'à présent. Dans ce cas, on fera l'expertise complète. On ne redémarra pas avant qu'on ait compris ce qui s'est passé dans le détail", a assuré M. Minière.

EDF a annoncé vendredi matin la fin de la fuite sur un joint du circuit de refroidissement du réacteur n°2 de la centrale nucléaire de Penly (Seine-Maritime), assurant que l'incident n'avait eu "aucune conséquence sur l'environnement".

"Depuis 4h ce matin, il n'y a plus de fuite au niveau du joint de cette pompe", a expliqué EDF dans un communiqué.

 

Première publication : 06/04/2012

  • FRANCE

    Alerte incendie à la centrale nucléaire de Penly, un réacteur arrêté

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)