Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

SUR LE NET

Gaza : Tsahal et le Hamas s'affrontent aussi en ligne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le tourisme, moteur de l'économie espagnole

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Come prima"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

  • Le vol AH 5017 aurait disparu au-dessus du Nord-Mali avec de nombreux Français à bord

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : À Alep, les cratères d'obus deviennent des "piscines" pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien sans heurts

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné !"

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

Moyen-orient

Des dizaines de milliers de manifestants bravent la répression du régime

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/04/2012

Des dizaines de milliers de Syriens sont à nouveau descendus dans les rues pour afficher leur opposition au régime de Bachar al-Assad, bravant la répression de l'armée syrienne. Plusieurs villes du pays ont été pilonnées durant la journée.

AFP - Plusieurs dizaines de milliers de Syriens ont manifesté vendredi à travers le pays contre le régime de Bachar al-Assad, malgré le déploiement massif des forces de l'ordre et le pilonnage intensif de villes rebelles, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Des rassemblements ont notamment eu lieu à Qamechli (nord), dans les régions kurdes, dans la province de Deir Ezzor (est) et dans la province d'Idleb (nord-ouest), a déclaré à l'AFP le président de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Des manifestations étaient visées par des tirs à Douma (nord de Damas), à Hama (centre) et à Idleb, ont indiqué les Comités locaux de coordination (LCC), qui animent la contestation sur le terrain.

Plusieurs défilés ont aussi eu lieu avant la prière hebdomadaire dans la province de Deraa (sud) et dans les quartiers de Qaboune et de Jobar à Damas pour "la liberté" et la libération des détenus, selon la même source.

Sur leur page Facebook The Syrian Revolution 2011, les militants pro-démocratie avaient appelé à manifester en faveur de l'armement des rebelles, au lendemain d'une nouvelle journée de violences ayant fait 77 morts, selon l'OSDH.

Les militants ont fait état de "déploiements massifs d'agents de sécurité visant notamment à empêcher les manifestations" à Mouadamiyé dans la province de Damas, où des tireurs embusqués sont déployés sur les immeubles, ainsi que sur la place Assi à Hama, lieu habituel des rassemblements.

Dans la ville côtière de Banias et les villages environnants, "les agents de sécurité encerclent toutes les mosquées", d'où partent traditionnellement les manifestations, ont-ils souligné.

Par ailleurs, les forces de l'ordre perquisitionnaient des maisons dans la banlieue de Damas, après une nuit de combats avec des déserteurs, qui ont tué trois soldats, selon l'OSDH.

Les quartiers résidentiels de Zabadani (à 47 km au nord-ouest de Damas) étaient pilonnés, ainsi qu'à Douma où une femme a péri, selon l'OSDH.

De violents combats opposaient à Dmeir (40 km au nord de Damas) déserteurs et forces du régime, qui ont pris d'assaut cette ville. Un transport de troupes a été détruit et au moins un soldat tué.

Dans le même temps, les forces armées bombardaient des quartiers de Homs (centre). Encerclée et bombardée aux obus de mortiers, Rastane, plus au nord, était également le théâtre de combats.

Des dizaines de civils ont été blessés à al-Houlé dans la même province par des tirs de l'armée.

Dans la matinée, des combats avaient éclaté toujours dans la province de Homs entre des déserteurs du village d'al-Tiba et des hommes armés des villages d'al-Qabou et de Chniyé, loyaux au régime, après que des miliciens eurent tiré sur des femmes d'al-Tiba, tuant deux d'entre elles et en blessant quatre.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a demandé jeudi au gouvernement syrien de cesser ses opérations militaires au plus tard le 10 avril, comme il l'a promis, et à l'opposition de faire de même dans les 48 heures suivantes.

La Syrie est secouée depuis mars 2011 par une révolte populaire qui s'est militarisée au fil des mois. Le régime ne reconnaît pas l'ampleur de la contestation et attribue les troubles à des "bandes terroristes armées".

Selon l'OSDH, les violences ont fait plus de 10.000 morts.

 

Première publication : 06/04/2012

  • SYRIE

    Damas sommé de retirer ses chars d'ici le 10 avril, les assauts s'intensifient

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'ONU adopte une déclaration demandant un cessez-le-feu total le 12 avril

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)